Mon compte Devenir membre Newsletters

Les ETI sous contrôle étranger plus productives que les Françaises

Publié le par

La productivité du travail des ETI industrielles sous contrôle étranger apparaît plus élevée de 20 % comparée à celle des ETI sous contrôle français internationalisées.

Les ETI sous contrôle étranger plus productives que les Françaises

Encore un pavé dans la mare de la compétitivité des ETI françaises ! Dans le même environnement social et fiscal, ces dernières sont néanmoins 20% moins productives que leurs homologues contrôlées par un actionnariat étranger. C'est un des constats du panorama que vient de publier l'Insee " Les entreprises en France ". Pourtant, ce n'est pas en économisant sur les coûts que ces entreprises de taille intermédiaires arrivent à dégager ce surplus de productivité puisqu'elles engagent au contraire " un capital matériel par salarié supérieur de 59 %, avec des salaires en moyenne plus élevés de 14 % " par rapport aux ETI françaises. Leur taux de marge reste légèrement supérieur à celui des ETI sous contrôle français internationalisées (25 % contre 23 %).

Dans ce même panorama, l'institut national des statistiques recense 4 600 entreprises de taille intermédiaire (moins de 5000 salariés, CA inférieur à 1,5 milliard d'euros, total de bilan n'excédant pas 2 milliards d'euros) en France en 2010, dont 4500 dans des secteurs non financiers. Ces dernières emploient 3,1 millions de salariés et réalisent 22,5 % de la valeur ajoutée des entreprises. Sur les 4 500 ETI non financières présentes en France, 1 240 sont sous le contrôle de groupes étrangers (soit 28 %). Par ailleurs, les ETI se distinguent des autres catégories par leur orientation vers l'industrie manufacturière : 34 % des salariés de ces structures travaillent dans l'industrie manufacturière contre 17 % des salariés des autres catégories.