Mon compte Devenir membre Newsletters

La valorisation des entreprises de taille moyenne baisse dans la zone euro

Publié le par

Dans un contexte de fortes incertitudes conjoncturelles, les valorisations des entreprises moyennes non cotées de la zone euro sont en chute de 6,5% par rapport au dernier trimestre 2011.

La valorisation des entreprises de taille moyenne baisse dans la zone euro

Selon l’indice Argos Mid-Market, réalisé par Argos Sodictic et Epsilon Research, les valorisations des entreprises moyennes non cotées de la zone euro(1) ont enregistré une baisse de 6,5 % en mars 2012 à 7,2 fois l’EBITDA, alors qu’elles étaient en hausse depuis plus de 2 ans et demi. Cette baisse, moins spectaculaire que celle de juin 2009 qui avait marqué le niveau le plus bas depuis la création de l’indice, concerne aussi bien les acquéreurs industriels que financiers.

Même si les difficultés de financement des acquisitions tirent les valorisations à la baisse, ce sont dorénavant les incertitudes conjoncturelles qui « limitent la visibilité des entreprises et rendent donc les acquéreurs plus prudents », indique Gilles Mougenot, président d’Argos Soditic France. En conséquence, l’activité M&A est en forte baisse : elle décline de 23 % en nombre de transactions et de 48 % en valeur par rapport au précédent trimestre.

Effondrement des opérations de LBO

Quant aux opérations de LBO, elles connaissent un véritable effondrement : elles reculent de 61 % en volume et de 85 % en valeur, et ne concernent désormais que 8 % du marché M&A, soit leur plus faible niveau depuis 2002.
Fait nouveau, les spécialistes du LBO paient leurs acquisitions plus cher que les acteurs industriels. Ce phénomène s’explique par la sélectivité accrue des fonds, à la recherche d’investissements d’une qualité irréprochable, ayant fait preuve d’un bon “track record” et capables de lever de la dette.

(1) Chiffre d’affaires compris entre 20 et 400 millions d’euros.