Mon compte Devenir membre Newsletters

La valorisation des PME européennes se stabilise à un point bas au dernier trimestre 2012

Publié le par

Les valorisations des PME non cotées de la zone euro restent stables à 6.3 fois l'Ebitda au quatrième trimestre 2012, marquant une baisse de près de 20% par rapport à 2011.

Bien que stabilisé au 4e trimestre, l'Indice Argos Mid-Market, qui mesure l'évolution des valorisations des PME européennes non cotées, subit une baisse de 18% sur l'année, passant d'une valorisation moyenne de 7,7 fois le résultat brut d'exploitation (Ebitda) à 6,3. L'activité M&A mid market s'est certes redressée au dernier trimestre 2012, de 28 % en volume et de 50 % en valeur, mais par rapport à un 3e trimestre particulièrement faible. La hausse du nombre de transactions semble ainsi liée à la finalisation d'un certain nombre d'opérations restées en suspens depuis plusieurs mois du fait du manque de visibilité et des incertitudes pesant sur l'environnement.

Effet d'opportunité pour les acquéreurs asiatiques

Un climat de défiance qui a tout de même fait quelques heureux parmi les acquéreurs étrangers, qui ont une part de marché élevée depuis maintenant 5 semestres, et semblent profiter du retrait des industriels européens pour acquérir des sociétés à faible prix. Les acquéreurs asiatiques sont les plus actifs: au 2e semestre 2012, ils ont représenté pour la première fois un tiers des opérations et dépassé les acquéreurs américains et européens (hors zone euro).

Les fonds LBO plus sélectifs

Les valorisations des opérations menées par les fonds LBO ont augmenté par rapport au niveau du 3e trimestre 2012, passant de 6,6 à 7,1 fois l'Ebitda. Cette hausse est toutefois moins liée à la reprise progressive du marché au 4e trimestre qu'aux caractéristiques des sociétés acquises, dont la croissance et les marges sont très supérieures aux sociétés reprises par les acquéreurs industriels.