Mon compte Devenir membre Newsletters

La diversification, principal objectif pour la moitié des dirigeants de PME-ETI

Publié le par

Près de la moitié des dirigeants de PME-ETI prévoit une stabilité de leur chiffre d'affaires sur les six prochains mois, malgré une dégradation de la confiance dans l'économie française. La diversification est une priorité pour affronter la crise.

La diversification, principal objectif pour la moitié des dirigeants de PME-ETI

En dépit du contexte économique maussade, près de la moitié des dirigeants de PME et ETI prévoit une stabilité de leur chiffre d'affaires sur les six prochains mois et un tiers d'entre eux misent malgré tout sur la croissance. Pour ces optimistes, les prévisions de croissance pour les six prochains mois s'établissent à 4,4 % en moyenne, selon le 18e Observatoire * Banque Palatine des PME-ETI (CA compris entre 15 M€ et 500 M€).

Néanmoins, ils sont moins optimistes quant au contexte macroéconomique : seuls 30 % d'entre eux ont encore confiance dans l'économie mondiale ou française. De plus, pour la première fois depuis la création de l'observatoire, davantage d'entreprises envisagent de réduire leurs effectifs plutôt que d'embaucher.

Les priorités stratégiques des PME-ETI : diversification et indépendance

Pour 51 % des dirigeants de PME et ETI, la priorité est de diversifier leur secteur d'activité, leur clientèle et leurs marchés. La seconde priorité est de conserver leur indépendance. La majorité des dirigeants ont du mal à envisager un rapprochement avec des concurrents pour développer leur activité. Et s'ils pouvaient choisir le repreneur idéal, le quart choisirait un grand groupe français pour lequel ils travaillent déjà ; 20 % pour un de leurs concurrents, bien avant le marché boursier (2 %) ou les fonds d'investissement (3 %).

*Réalisé auprès de 301 dirigeants par l'Institut OpinionWay en partenariat avec Challenges et i>Télé.