Mon compte Devenir membre Newsletters

Smic : une augmentation de 2 % au 1er juillet 2012 et...

Publié le par

Michel Sapin, qui s'exprimait mardi 26 juin, devant la Commission nationale de la négociation collective, a notamment annoncé une revalorisation du Smic de 2% au 1er juillet 2012.

Smic : une augmentation de 2 % au 1er juillet 2012 et...

Cette augmentation se décompose comme suit : + 1,4 % au titre de l’inflation intervenue depuis la précédente revalorisation et + 0,6 % au titre d’un coup de pouce supplémentaire.
Ainsi, au 1er juillet 2012, le taux horaire du Smic sera porté à 9,40 euros bruts (contre 9,22 euros bruts aujourd'hui), soit 1425,67 euros bruts mensuels pour 151,67 heures travaillées (contre 1 398,37 euros bruts aujourd'hui), le tout pour un gain net par mois est de 21,5 euros. À noter que selon le ministre, « l’application des critères légaux de revalorisation au 1er janvier prochain prendra en compte la revalorisation intervenue en cours d’année. Seule l’inflation mesurée de juin à novembre entrera donc en compte dans la formule de calcul de la revalorisation ».

Règles de revalorisation et négociations salariales

Enfin, Michel Sapin a tenu à préciser que la table ronde consacrée au dialogue social lors de la grande conférence sociale des 9 et 10 juillet prochains, aura notamment deux questions à examiner :
- L’évolution des règles de revalorisation du Smic pour que celles-ci garantissent aux salariés dont les rémunérations sont les plus basses de participer à la croissance qui est aussi le fruit de leur travail.
- Et surtout la question de la prise en compte rapide du Smic dans les négociations salariales, en premier lieu dans les branches ; « avec le SMIC tel que revalorisé au 1er juillet, trois branches sur quatre parmi les branches de plus de 5 000 salariés du secteur général auront un premier coefficient en dessous du Smic » ; fort de ce constat, le Gouvernement entend « accélérer les calendriers de négociations et les accompagner ».

Un décret augmentant le Smic devrait être présenté dès mercredi 27 juin en Conseil des ministres.