Mon compte Devenir membre Newsletters

Les risques liés aux RH encore mal appréhendés dans les entreprises

Publié le par

La première enquête menée par l'AMRAE et l'ANFRH sur la perception des risques RH révèle que si une majorité de responsables RH manifeste de l'intérêt pour le sujet, pour 66 % d'entre eux, aucune cartographie des risques RH n'a été mise en place.

En vue des premières rencontres risk management et ressources humaines prévues à La Baule les 25 et 26 juin 2012, l’AMRAE (Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise) et l’ANDRH (Association nationale des directeurs des ressources humaines) ont mené auprès des adhérents de l’ANDRH une étude (*) sur leurs connaissances et leurs pratiques du risk management.


Une majorité des répondants, issus de PME et d’ETI, se sent concernée par le thème de l’enquête, mais 78 % d’entre eux déclarent ne pas avoir de risk manager dans leur entreprise. Lorsque ce dernier existe, il n’a eu l’occasion de travailler qu’avec 47 % des responsables RH ayant répondu à l'enquête.

En conséquence, plus d’un répondant sur deux n’a jamais vu de cartographie des risques RH, et pour 66 % d’entre eux, aucune cartographie de ce type n’existe et n’est prévue ; 47 % des répondants des grandes entreprises font le même constat.

L’étude révèle également que pour les DRH, les principaux risques RH proviennent des pratiques managériales, de l’externalisation, des fusions, de la pénibilité, et des risques psychosociaux, alors que leur lettre d’objectifs met l’accent sur la formation, le développement, la gestion des effectifs, le dialogue social et le contentieux.


(*) Étude conduite avec le soutien du cabinet DIANES Executive search, du 2 avril au 15 mai 2012, auprès de 143 membres de l’ANDRH.