Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Daf français moins bien rémunéré que ses homologues européens et américains

Publié le par

On ne s'étonnera pas que les CFO américains gagnent bien mieux leur vie que les Daf français, mais le baromètre annuel CFO Michael Page fait ressortir des écarts plus surprenants avec nos voisins européens. Une question de structure du package, mais aussi de culture d'entreprise.

Le Daf français moins bien rémunéré que ses homologues européens et américains

La rémunération annuelle globale du directeur financier français est en moyenne de 115 K€ bruts, tandis que le salaire médian des CFO d’Amérique du Nord dépasse les 200 K€ annuels. Plus près de nous, le package annuel est supérieur à 150 K€ pour près de 70 % des CFO suisses et plus de la moitié des allemands, alors que seuls 19 % des français peuvent en espérer autant.

C’est le panorama dressé par la deuxième édition du baromètre CFO Michael Page International, publié le 11 octobre, qui met en lumière ce qui caractérise le directeur financier français et l’évolution de sa carrière par rapport à ses homologues de 39 autres pays. Selon cette étude, le différentiel de salaire s’explique en partie par la part très faible de la rémunération variable des CFO français, qui tourne en moyenne autour des 15 %, par rapport aux pays germaniques et anglo-saxons.

Les raisons de cet écart sont aussi à chercher du côté de la position du Daf français dans la hiérarchie décisionnelle de son entreprise, comme le souligne le baromètre Michael Page : “En France, le CFO s’imagine davantage comme un business partner de la direction générale, là où dans les pays anglo-saxons, le CFO est davantage intégré à la direction générale et s’inscrit comme un leader, dirigeant d’entreprise.”