Mon compte Devenir membre Newsletters

Choisir sa solution SIRH : le Daf de STO raconte

Publié le par

De l'aveu même de son Daf, Laurent Schwartz, la gestion administrative de STO était trop manuelle. Entre fin 2013 et début 2014, le projet SIRH déployé par STO, qui compte 360 salariés, devrait entrer en production.

L'objectif de l'entreprise est donc d'évoluer vers un système complet intégré automatisé dans lequel les collaborateurs seront actifs. " Le temps des fichiers Excel ou Word conçus manuellement est révolu. Place à un SIRH prenant en compte les managers et le personnel, puisqu'ils font partie depuis toujours de la culture de l'entreprise. " contextualise Laurent Schwartz, le Daf de STO.

Sachant que la paie était déjà prise en charge avec la solution Cegid, la poursuite de l'aventure SIRH avec l'éditeur français est apparue logique. Les modules choisis portent sur la gestion des compétences (talents, entretiens...), des formations, de la masse salariale et du reporting. Ce dernier ayant pour but un pilotage plus fin des ressources, des statistiques ou encore des obligations légales telles que le bilan social. " Les notions de partage, de workflow, de validation des documents entre le management et le personnel, ainsi que le côté intégration de la solution nous ont particulièrement séduits ", remarque le Daf.

Laurent Schwartz, Daf de STO

Parmi les gains attendus, Laurent Schwartz souligne la disparition des écarts constatés entre les budgets effectués sur Excel et la paie sur Cegid. " Nous avions du mal à expliquer certaines différences : provenaient-elles de primes non versées au final (ou au contraire d'un écart par rapport au plan d'embauche) ? Était-ce la faute de recrutements planifiés qui se sont finalement réalisés plus tôt ou plus tard ? Etc. " Côté RH, des gains de productivité sont également attendus. Les demandes administratives (congés, entretiens...) sur papier feront bientôt partie du passé, " ce qui devrait diminuer dans le même temps, le risque d'erreur ou de perte de documents ". Enfin, le ROI est attendu sur 18 mois pour un budget estimé à 100 000 euros.

Repères
Raison sociale : STO
Activité : solutions d'isolation thermique de façades et produits de ravalement
Forme juridique : SAS
Président : Nicolas Ensminger
Daf : Laurent Schwartz
Effectif : 360 salariés
CA prév. 2013 : 140 M€
Mot clés : Daf |

Jérôme Pouponnot