Mon compte Devenir membre Newsletters

Alexis Choutet, Daf version fonction publique

Publié le par

Après une longue carrière dans l'armée, Alexis Choutet intègre Chartres Métropole dans une fonction proche de celle d'un Daf. Avec, pour objectif, d'unifier Chartres Métropole et la ville de Chartres.

Alexis Choutet, Daf version fonction publique

Lorsqu’en novembre 2011, Alexis Choutet est recruté par la ville de Chartres au poste de directeur général adjoint des ressources, il intègre un univers aux antipodes de ses 15 années dans l’armée. « Après des années formidables comme militaire, notamment dans la Légion étrangère, j’avais besoin de changer d’univers à l’approche de mes 40 ans. La fonction publique est arrivée à point nommé. » Il s’attelle durant les six premiers mois à mutualiser les services entre la collectivité de Chartres métropole et la ville de Chartres, dans le cadre d’un projet global visant à unifier les deux entités. Un objectif lié au lancement du pôle admi­nistratif sur Chartres qui, à l’horizon 2016, regroupera tous les services de l’agglomération, de la ville et de leurs établissements publics sur un seul site, et dont le “front office” offrira une large palette de services aux citoyens. D’où l’unification des services des ressources humaines, des finances, des achats, de la direction des affaires juridiques et des marchés, sans oublier la DSI, un scope proche de celui d’un Daf en entreprise. « Je devais travailler à la fois pour l’agglomération et la ville, tout en ayant à l’esprit, que les deux entités allaient fusionner », précise-t-il. Ainsi, le 6 février 2012, une direction des finances unifiée voit le jour. Suivent celle des ressources humaines et celle de la DSI.

En parallèle, Alexis Choutet joue un rôle de coordinateur des directions ressources en impulsant les grandes orientations, en fixant les priorités, en assurant la cohérence d’ensemble et en procédant aux arbitrages. Titularisé le 1er mai 2012, il est également au cœur des problématiques de financement des collectivités et de la société publique locale. L’objectif : définir des montages juridiques et financiers permettant de préserver les marges de manœuvre des deux collectivités.

Alexis Choutet est conscient qu’il est encore “jeune” dans la fonction publique. « L’action de recevoir un ordre et l’exécuter n’a pas sa place ici. Il s’agit avant tout d’établir des discussions, de négocier, même si, in fine, il faut savoir trancher. » Et dans ce domaine, il dispose d’une certaine expérience. Par ailleurs, sa capacité à résister à la pression lui rend service. « Deux qualités me paraissent indispensables. Savoir prendre du recul pour ne pas succomber à la pression et, lorsque des objectifs sont fixés, se donner les moyens pour y arriver. L’esprit de la Légion n’y est pas étranger », développe-t-il.

Côté management, il revendique son dynamisme et reconnaît avoir été agréablement surpris par le degré d’implication et le niveau de compétences observés depuis son arrivée. « Je suis impressionné par l’engagement de mes 90 collaborateurs, bien loin de l’image d’Épinal qui colle à la peau des fonctionnaires. Je dois simplement leur rappeler, de temps en temps, que nous devons mener à bien nos missions, coûte que coûte », conclut-il.

Jérôme Pouponnot