Mon compte Devenir membre Newsletters

Même riche de trésorerie, ne négligez jamais votre cash !

Publié le par

Le cash est un puissant anesthésiant : tant qu'une entreprise a de la trésorerie, elle se préoccupe certes de son résultat, de son EBITA mais " oublie " son cash. C'est seulement quand les difficultés arrivent que certains se penchent plus attentivement sur leur trésorerie... et cherchent des financements.

Dans la vie courante, il y a deux grandes catégories des ménages en terme de gestion de trésorerie: ceux qui connaissent régulièrement des difficultés pour finir leur fin de mois et ceux qui ont suffisamment de trésorerie ou de placements pour ne regarder que brièvement leur relevé bancaire. Ces derniers ne se soucient guère de leur cash puisqu’ils ne connaissent pas de difficultés particulières. Entre ces deux catégories, il y a ceux, peu nombreux, qui sont attentifs à leur trésorerie et font l’effort de suivre leurs mouvements et d’anticiper leurs besoins futurs, sans pour autant avoir de difficultés précises.
A l’identique, on retrouve dans la vie des entreprises ces catégories : les premiers souffrent beaucoup de la situation économique actuelle, les seconds sont soucieux de leur avenir. Et certains sont encore assez riches en cash pour ne pas avoir comme obsession de générer de la trésorerie, soit parce que leur groupe vient leur apporter les ressources qui leur manquent, soit parce que le sujet n’est tout simplement pas une priorité, puisque tout va bien.

Absence de cash : une réalité incontournable dans la vie de toute entreprise


Tôt ou tard, ces entreprises riches de trésorerie vont connaitre des périodes plus tendues, des contextes plus difficiles. C’est alors qu’un jour apparait la difficulté de trouver des ressources de financement, avec un premier réflexe : trouver des emprunts auprès des banques ou élaborer des produits de financement qui vont du factoring à l’émission d’obligation, en passant par toutes sortes de produits dérivés, emprunts et cautionnements.
Devant les difficultés, la direction financière va chercher du cash à l’extérieur de l’entreprise.
Avec un peu de recul deux questions se posent :
1. Pourquoi ne pas avoir anticipé ses besoins et ses risques ?
2. Pourquoi ne pas récupérer le cash qui est à portée de main dans l’entreprise ?

La culture cash évite le recours à des financements externes


Premièrement, quand tout va bien en trésorerie, c’est le moment de bien gérer son entreprise et d’entrer dans la culture cash. Ce changement de culture est alors plus aisé puisqu’il n’y a pas urgence. Il s’inscrit dans le temps : prévoir ses flux de trésorerie est un travail de plusieurs trimestres puisqu’il faut bien comprendre ce qu’il se passe dans l’entreprise pour être précis et efficace. Or avoir de la trésorerie pour faire face à ses engagements est un des rôles essentiel du DAF.
Deuxièmement, il y a souvent de la trésorerie dans l’entreprise : le plus efficace est alors d’aller le chercher. Voici quelles expériences rencontrées dans ma vie professionnelle :
J’ai travaillé pour un groupe qui allait manquer de trésorerie sous 6 mois et avait la perspective court terme de « déposer son bilan ». Cette entreprise avait des dizaines de millions d’euros en son sein : Avec beaucoup de travail et des outils simples de gestion, nous avons extrait cette trésorerie et ce groupe est toujours vivant et se développe.
Je suis intervenu pour gérer une société en redressement judiciaire car elle ne pouvait payer ses fournisseurs. Or, pendant toute la période d’observation, aucune dette n’a été contractée : par manque de cash, elle a « déposé son bilan » alors qu’elle avait assez de trésorerie pour fonctionner. Elle n’aurait pas dû être en cessation de paiement ! L’actionnaire a finalement perdu le contrôle de cette entreprise qui a été reprise à la barre du tribunal. Depuis, elle connait une croissance de son chiffre d’affaires à deux chiffres.
Dans ces deux cas, aucun recours à un financement externe n’a été nécessaire, la trésorerie pouvant être générée au sein même de l’entreprise.


Ne soyez pas anesthésié par le cash !


Cette démarche de trouver du cash est une exigence, que vous soyez dans un grand groupe, dans une PME, dans une association.
Si vous n’avez pas encore travaillé la génération de cash dans votre entreprise, vous avez du cash à portée de main sans avoir recours à des financements externes. Si vous avez besoin d’aide dans cette démarche, faites-vous aider. DAF , votre rôle va évoluer au sein de l’entreprise : vous aller acquérir de nouvelles compétences, vous allez mieux comprendre le fonctionnement de votre société, vous allez impliquer les opérationnels et à terme créer de la valeur.
DAF, entrez dans la culture cash pour améliorer vos compétences personnelles et assurer financièrement l’avenir de votre entreprise.