Mon compte Devenir membre Newsletters

Faites fi de trois idées reçues sur les prévisions de trésorerie ! (I)

Publié le par

La prévision de cash, tout le monde la pratique mais qui se sent à son aise dans cet exercice ? Il existe des idées reçues, trois précisément, en la matière: une fois balayées, le chemin est moins ardu. Trois idées donc trois tribunes. Voici la première.

Ce premier volet des idées reçues en matière de prévisions de trésorerie pourrait s'intituler  :  « Je vais bien, ne t’en fais pas ». Pourquoi?  parce la première idée reçue c'est que : la prévision de cash, c’est pour les entreprises en difficulté.

Rappelez-vous, derrière le titre du film (« Je vais bien, ne t’en fais pas »), plutôt rassurant et léger, une histoire dramatique qui a fait couler tant de larmes parmi les spectateurs.
Quel rapport avec le Daf, me direz-vous ? Eh bien, pour encore beaucoup d'entre vous si l’entreprise va bien - ou tout au moins ne souffre pas trop de tensions sur son cash et son endettement - il n’y aurait pas à vraiment s’en faire. Erreur ! Piloter son cash à vue peut mettre l’entreprise à terre avec fracas dès la première tempête inattendue.

Certes la sensibilité aux aspects cash prévisionnels s’est beaucoup développée ces dernières années :  les Daf ne sont maintenant plus uniquement focalisés sur la performance EBITDA, mais cependant la mise en application d’un vrai pilotage du cash prévisionnel dans les entreprises reste encore trop timide.
Bien souvent les analyses autour de la génération de cash ne font pas encore partie des routines de pilotage du Daf. Les analyses sont effectuées à l’occasion de demandes ou d’événements spécifiques comme des fortes tensions sur le cash, des rencontres programmées avec les partenaires bancaires, l’étude d’un projet d’investissement, une cession de société etc.

Mieux vaut opter pour un plan en 4 P : protection, plans d'actions, partenariat et préparation

Protection

Protéger l’entreprise, c’est savoir gérer et maîtriser la trésorerie de l’entreprise. La gestion de trésorerie, c'est maintenir une liquidité suffisante pour faire face aux échéances. Mais maîtriser sa trésorerie impose de ne pas se limiter à une information quotidienne sur le niveau de sa trésorerie disponible. Il faut également disposer d'éléments précis sur l'évolution probable pour les semaines et les mois à venir.

Le constat que l’on fait souvent est récurrent : piloter son cash à quelques jours a des effets dramatiques dès que l’entreprise subit une situation de trésorerie tendue, sans l’avoir anticipée, voir envisagée (le « Je vais bien, ne t’en fais pas… »). Les actionnaires mandatent alors un cabinet de conseil qui intervient alors auprès d’un Daf de transition ou d’un nouveau Daf après que le précédent Daf et son DG aient été remerciés par l’actionnaire. Et le scénario léger prend une forme rapidement dramatique.
Donc c’est bien simple, la prévision de cash permet de protéger l’entreprise, car elle permet d’anticiper les problèmes et donc d’acheter du temps pour les résoudre dans les meilleures conditions.

 Plans d’actions

En dehors de ces situations dramatiques mais bien réelles, une prévision de trésorerie est un exercice structurant. Le fait de modéliser ses flux et d’avoir une connaissance intime à la semaine, à la décade, au mois, quand on connaît ses pics et creux de trésorerie, cela donne des idées, cela permet de mettre en place des plans d’actions pour améliorer sa génération de cash.
Certes, cela peut être, pour certains, un effort à faire en terme de changement d’habitudes, mais rapidement cela ne coûte plus : par itérations, le modèle devient vite optimisé et fiabilisé.

 Partenariat

Tous les Daf rêvent d’instaurer un climat de confiance avec leurs partenaires financiers,  tenus informés en amont et aux exigences de qualité d’information financière fortes. Une bonne prévision de cash permet en ce sens de montrer aux partenaires que l’entreprise est bien gérée, avec un système d’information structuré et fiable.

Préparation de l’avenir

Préparer l’avenir avec une prévision de cash est incontournable pour l’entreprise. Si elle dispose d'excédents financiers, cela lui procurera des gains d'opportunité et, a contrario, si elle a de gros besoins, dans une situation de trésorerie tendue, cela lui permettra d'engager assez tôt les actions de «survie» ou, plus simplement, de réduire ses coûts. La prévision de cash permet aussi d’anticiper des opérations capitalistiques comme une levée de fonds, un rapprochement, une cession.

To be continued:  Volet 2 : « la vie est un long fleuve tranquille »