Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Cice bénéficie aux petites entreprises et à celles qui n'exportent pas ou peu

Publié le par

Les trois quarts des 13 milliards d'euros alloués au Cice (crédit d'impôt compétitivité emploi) profiteront aux petites entreprises et celles qui exportent moins de 5 % de leur CA, d'après le premier rapport du comité de suivi du Crédit d'impôt compétitivité emploi publié le 10 octobre.

Le Cice bénéficie aux petites entreprises et à celles qui n'exportent pas ou peu

Pour une aide censée booster la compétitivité des entreprises française, le premier bilan que vient de publier le comité de suivi du Cice (crédit d'impôt compétitivité emploi) est plutôt mitigé.

"Des disparités existent entre secteurs et régions, selon que les salaires y sont en moyenne plus ou moins élevés, admet le rapport. Les petites entreprises et les entreprises non exportatrices sont plus amplement concernées par le Cice que les plus grandes et celles qui exportent, car les salaires sont généralement plus élevés dans ces dernières."

Ainsi, en 2013, 38 % de la cagnotte devraient bénéficier aux entreprises non exportatrices, 35 % à celles dont les exportations représentent moins de 5 % du chiffre d'affaires, et 27 % à celles exportant pour plus de 5 % de leur chiffre d'affaires.

S'agissant des secteurs, 18 % du montant total devraient revenir à l'industrie manufacturière, 18 % au commerce, alors que d'autres secteurs comme l'information et la communication ou la finance et l'assurance bénéficieront chacun d'un peu moins de 4 % de ce montant.

Enfin, concernant le bilan des mesures de préfinancement du Cice, les dossiers d'accord ont connu une accélération après l'été, selon les statistiques de Bpifrance. Au 20 septembre 2013, plus de 10 000 dossiers de préfinancement ont été soumis à Bpifrance, pour un montant total de demandes de près de 920 millions d'euros, dont près de 70 % ont été accordées.