Mon compte Devenir membre Newsletters

La valorisation des PME européennes baisse de 10 % au troisième trimestre

Publié le par

Dans un marché du M & A atone, le prix moyen de cession des PME européennes est passé à 6,3 fois le résultat brut d'exploitation au troisième trimestre 2012, contre un multiple de 7 au trimestre précédent.

La valorisation des PME européennes baisse de 10 % au troisième trimestre

Très peu de transactions et des valorisations en chute libre, c’est le constat dressé pour le troisième trimestre par l’Indice Argos, qui mesure l’évolution des valorisations des sociétés non cotées du mid-market européen. Déjà entamée en début d’année, la baisse des multiples de valorisation des PME européennes s’accélère au troisième trimestre avec une chute de 10 % par rapport au trimestre précédent, avec un prix de transaction moyen de 6,3 fois le résultat brut d’exploitation (Ebitda), soit une baisse cumulée de 18 % depuis le début de l’année.

"C’est le prix payé par les acquéreurs industriels enregistrant une perte de 16 % qui entraîne la baisse du multiple et confirme un contexte de méfiance de la part des acteurs économiques", décrypte l’étude qui indique, par ailleurs, que le prix payé par les fonds LBO est resté stable à 6,6 fois l’Ebitda. Mais cette stabilité du côté des acquéreurs financiers n’a pas pu endiguer la baisse du prix moyen des transactions en raison du faible volume des transactions.

En effet, l’activité LBO mid-market s’est effondrée de 47 % en volume et en valeur par rapport à la même période en 2011, selon les statistiques de l’EVCA, l’association européenne du private equity. Plus globalement, l’activité M & A poursuit sa baisse en valeur (– 3 %) et en volume (– 7 %) par rapport au trimestre précédent atteignant pratiquement les niveaux les plus bas jamais enregistrés depuis la création de la zone euro. « Ces chiffres reflètent le climat de défiance général à l’égard des perspectives de croissance de la zone euro et expliquent notamment l’augmentation de trésorerie à des niveaux records des sociétés européennes », précise Gilles Mougenot, président d’Argos Soditic Partners.