Mon compte Devenir membre Newsletters

Creditsafe lance un outil collaboratif de prévention d'impayés

Publié le par

Le fournisseur d'informations B to B Creditsafe lance 3D Ledger, un tableau de bord de comportements de paiement alimenté de manière collaborative par sa base d'abonnés.

Creditsafe lance un outil collaboratif de prévention d'impayés

Ouvert à toutes les entreprises, même non clientes de Creditsafe, l'outil 3D Ledger est interfacé avec le progiciel comptable de l’utilisateur qui l’alimente via sa balance âgée. Le principe est le suivant : en combinant les informations de paiement d’une entreprise avec les informations de solvabilité de la base Creditsafe et l’ensemble des comportements de paiement partagés par utilisateurs 3D Ledger, Creditsafe dresse un tableau précis des antécédents de ses clients en matière de paiement. Par ailleurs, un résumé des comportements de paiement des entreprises est alors intégré aux rapports de solvabilité afin que les clients Creditsafe soient mieux informés et puissent optimiser leur prise de décision.
Concrètement, pour un client donné, vous obtenez le nombre de factures disponibles dans la base 3D Ledger, et leur répartition entre celles qui ont été payées à l’heure, celles qui ont fait l’objet d’un retard de paiement, et celles qui ont été à l’origine d’un impayé. De ces statistiques, l’outil peut sortir une probabilité de jours de retards de paiement pour ce client. Si cet outil peut donner une certaine visibilité, il n’est toutefois pas aussi fiable qu’un scoring en bonne et due forme puisqu’il ne permet pas de distinguer les impayés pour origine de litige de ceux qui recèlent un risque de défaillance du client.

À partir de 750 €

Creditsafe reste discret sur le coût d’acquisition de cet outil qui sera indexé sur le volume d’informations fournies par l’utilisateur mais donne un seuil de départ à partir de 750 euros, qui équivaut au coût d’installation de l’équipement. Encore en cours de lancement en France mais déjà déployé dans d’autres pays européens, le système dispose aujourd’hui de quelque 20 millions de données de paiement concernant un million d’entreprises, d’après son directeur du marketing et de la communication, Christian Guibert qui ajoute que « d’ici à avril 2013, l’outil devrait permettre de lancer une alerte à chaque défaut de paiement, un peu comme le font les clients insatisfaits de Tripadvisor. Cette alerte sera diffusée à l’ensemble de la base mais n’influera pas sur le “scoring” de l’entreprise qui est réalisé à partir de données factuelles ».

Yousra Senhaji