Comptabilisation du Cice : l'ANC a tranché

Publié le par

Pour le collège de l'Autorité des normes comptables, la comptabilisation du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (Cice), dans les comptes individuels, au crédit d'un sous-compte dédié du compte 64 "charges de personnel" est justifiée.

Comptabilisation du Cice : l'ANC a tranché

Comptabilisation du Cice : l'ANC a tranché

Le collège de l'Autorité des normes comptables (ANC), lors de sa séance du 28 février 2013, a examiné le traitement comptable du produit résultant du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi. Il considère que, en raison de l'objectif poursuivi par le législateur de permettre la diminution des charges de personnel par le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, sa comptabilisation, dans les comptes individuels, au crédit d'un sous-compte dédié du compte 64 "charges de personnel" est justifiée. Sa position rendue publique le 1er mars 2013 est consultable sur le site www.anc.gouv.fr.

Cice et CVAE

Dans la mesure où les charges de personnel ne sont pas déductibles de la valeur ajoutée (BOI-CVAE-BASE-20 au III-A-2-e § 300), le CICE n'a pas d'impact sur le calcul de la valeur ajoutée et donc sur la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) due par l'entreprise.
En outre, la créance ne constitue pas un produit imposable pour la détermination du résultat fiscal de l'exercice au titre duquel la créance est constatée. Il convient donc d'en déduire extra-comptablement le montant.

S'agissant enfin de l'incidence de la comptabilisation du CICE sur la détermination de la valeur ajoutée pour le calcul de la participation des salariés, il convient de se référer au BOI-BIC-PTP-10-10-20-30 au II-A-1-b § 65.

Pour en savoir plus, consulter le site de la DGFiP