Mon compte Devenir membre Newsletters

Capital investissement : le manque de fonds propres devrait perdurer

Publié le par

Le capital investissement, forme importante de financement pour les PME, a connu en 2012 une baisse des fonds disponibles. Les professionnels du secteur, tel Siparex, s'inquiètent de ce tarissement d'autant qu'ils l'estiment reproductible.

Le manque de capitaux avait déjà été relevé par l'Afic qui alertait sur les conséquences côté investisseurs.  Et si Siparex n'est pas fragilisé par cette tendance, le groupe spécialisé dans le capital investissement dans les PME, s'inquiéte néanmoins du tarissement des ressources de fonds propres côté entreprises. « Il y a eu moins de deals et moins d'argent disponible en 2012 que sur les années précédentes, c'est une vraie tendance de fond », a indiqué Bertrand Rambaud, le président du groupe. Le dirigeant a toutefois écarté l'hypothèse d'un krach bancaire dans le financement des entreprises.

Trouver des relais de financement

« Bâle 3 s'allège un peu et les banques régionales sont extrêmement présentes, mais je pense que nous risquons de connaître des ressources de fonds propres moins importantes que ce qu'on a pu connaître ces dernières années », a-t-il estimé. « C'est un vrai point de vigilance, car nos entreprises ont besoin de ces fonds propres. Il est impératif que nous puissions accompagner ces entreprises en trouvant les relais de financement et de levées de fonds », a-t-il ajouté.

En dépit de cette conjoncture dégradée, Siparex indique avoir levé 183,1 millions d'euros en 2012, dont 125 millions pour son pôle Capital Développement – Transmission, 30,1 millions pour le pôle Proximité – Innovation et 28 millions dans le cadre de fonds conseillés pour les Régions Pays de la Loire, Limousin et Nord Pas de Calais. Le groupe a par ailleurs investi 90 millions d'euros, dans des sociétés comme Jeujura-Vilac, Vulcain, ou encore F2A. Il a également réalisé 110 millions d'euros de cessions.

« Avec 1,1 milliard d'euros de fonds sous gestion dédié à l'investissement dans les PME et 240 entreprises en portefeuille représentant 60 000 emplois, Siparex confirme son rôle d'investisseur partenaire indépendant majeur pour les PME en France », s'est félicité le groupe.Siparex prévoit de maintenir sur l'exercice 2013 un niveau d'investissement soutenu.