Mon compte Devenir membre Newsletters

Capex : les PME européennes prévoient d'investir 412 milliards d'euros dans les 12 prochains mois

Publié le par

Malgré le climat de récession actuel, les PME européennes affichent globalement des intentions d'investissement à la hausse pour leur Capex, avec en toute logique un plus grand appétit du côté des PME allemandes.

les PME européennes affichent globalement des intentions d'investissement à la hausse pour leur Capex

les PME européennes affichent globalement des intentions d'investissement à la hausse pour leur Capex


Crise ou pas crise, les entreprises ont toujours besoin de renouveler leur outil de production et d'actualiser leurs équipements obsolètes. Après avoir marqué le pas en 2012, les dépenses d'investissements ou Capex (Capital Expenditure) sont redevenues prioritaires pour les PME européennes, d'après l'édition trimestrielle du baromètre des PME européennes de GE Capital.[1] D'après l'étude publiée le 20 mai 2013, les intentions d'investissement sur les 12 prochains mois augmentent de près de 20% par rapport au troisième trimestre 2012, avec toutefois de grandes disparités régionales.

Des budgets restreints en Europe de l'Est

Les PME d'Europe de l'Ouest (Allemagne, UK, France et Italie) affichent des intentions d'investissement en hausse de 28% par rapport au trimestre précédent, tandis que leurs homologues d'Europe de l'Est font baisser leurs prévisions de 22% sur la même période. Et au sein même de la zone Europe de l'Ouest, une PME allemande compte affecter plus de 138.000 € au Capex l'an prochain, tandis que sa consoeur italienne se limite à 70.000 €, la PME britannique se restreint à 58.000 € et la Française ne dépasse pas les 54.000 €, reflétant bien là les incertitudes macro-économiques liées à chaque pays.
Pour ce qui est de la nature des investissements privilégiés, le baromètre GE Capital révèle que les allocations de Capex sur tous les marchés devraient principalement porter sur les équipements de fabrication (190 Md€, soit + ~20% par rapport au T3 2012), les véhicules commerciaux devant représenter 69 Md€ du total - ce montant reste stable par rapport aux dépenses estimées au dernier trimestre.

[1]Etude réalisée auprès de 2250 PME de moins de 250 salariés dans sept pays européens : la République tchèque, la France, l'Allemagne, la Hongrie, l'Italie, la Pologne et le Royaume-Uni.