Mon compte Devenir membre Newsletters

Le rapprochement inéluctable entre le DAF et le DSI

Publié le par

Il y a peu, la Direction Informatique était encore une boite noire, plutôt dépensière et peu communicante. A la mesure de l'imbrication grandissante des SI dans les processus métiers des organisations, la Direction des Systèmes d'Information s'est professionnalisée, offrant même dans certains cas des services qu'elle refacture aux métiers.

Cette imbrication s’accompagne d’un rapprochement inéluctable entre le DAF et le DSI, qu’il soit hiérarchique ou fonctionnel, à mesure que le système d’information devient la clé de voûte opérationnelle de l’entreprise. Nous allons tenter de montrer, dans cet article et les suivants, que DAF et DSI ont tout à gagner à développer synergies et entre-aide pour atteindre leurs objectifs respectifs.


Performance économique et maîtrise des coûts
C’est le sens de l’histoire : les référentiels du marché (COBIT, ITIL, CMMI …) et autres Normes Qualité, tous basés sur la gestion par les processus, poussent à l’adoption de pratiques professionnalisées de gestion financière. Le DSI doit développer une démarche de contrôle des coûts opérationnels.
Qui d’autre que les équipes de la DAF pour accompagner la DSI dans cette transformation profonde : quel meilleur modèle de coût adopter ? Quelles procédures pour valoriser les projets ? Quel reporting pour vérifier l‘alignement du portefeuille avec la stratégie de l’entreprise ? Au final quel temps gagné par la DAF grâce à la qualité générée par ces pratiques et la fiabilité des résultats qu’elle procure !


Qualité des prévisions : investissements et budgets
Les modèles de pilotage des investissements informatiques ont subi ces dernières années de profonds changements, faisant la part belle aux logiques de rentabilité. Un dossier d’investissement doit désormais faire figurer le détail des coûts et les économies attendues (donc le ROI), un pilotage des investissements par la valeur en somme.
Le DSI apporte ici un soutien au DAF, en mettant en place ces pratiques, engageant par là même les équipes métiers sur la voie de la vertu : aucune validation ne sera accordée sans conformité aux critères de valorisation au sein du portefeuille projets … ce qui permettra également le respect des budgets.


Le système d’information au service de la DAF
Les modèles de gestion ont gagné en intégration transversale, les progiciels de gestion ayant largement participé à ce mouvement. De nombreuses informations de gestion peuvent désormais être reliées, comparées, agrégées, multipliant les possibilités d’analyses croisées.
Un des meilleurs exemples est la production de coûts standards obtenue par un croisement des informations financières, des mesures de consommation de services (stocks, appels hotline …) et des processus opérationnels (Business Process Management). Cet exercice nécessite une collaboration importante entre la DAF et la DSI, afin de lier correctement ces informations opérationnelles et techniques, et ce, tant dans la conception du modèle que dans son exécution.

Bien sûr, nous n’avons fait que survoler les bienfaits d’une collaboration forte DAF/DSI. Nous sommes convaincus qu’elle est un réel atout pour l’entreprise, et nous vous donnons rendez-vous pour en explorer les axes majeurs.