Mon compte Devenir membre Newsletters

Le directeur financier ? Bien placé pour innover !

Publié le par

L'influence du directeur financier sur les investissements stratégiques devient une réalité. Et ce n'est que le début... Explications.

Avec le retour de la croissance, de nombreux directeurs financiers ressentent la nécessité de trouver des modèles opérationnels plus simples et plus agiles. Les nouvelles technologies, la mondialisation, des consommateurs et des collaborateurs plus avertis, sans oublier un alourdissement de la réglementation, sont autant de facteurs qui ont en effet contribué à ébranler les anciens modes de fonctionnement. Pourtant, nombre d'organisations sont confrontées à des processus et des systèmes qui souffrent d'un manque d'intégration et dont la maintenance est à la fois chronophage et coûteuse.

Certains investissements indispensables

Une nouvelle enquête commandée conjointement par Accenture et Oracle montre que 70 % des 900 directeurs financiers interrogés estiment que leur niveau d'influence a globalement progressé depuis trois ans. Une réalité que nombre d'entre eux a décidé de mettre à profit pour lancer une transformation à grande échelle. Une majorité de directeurs financiers (57 %) considèrent que pour réduire la complexité opérationnelle et doper la compétitivité, des investissements dans le cloud, le Big Data, les technologies mobiles et les médias sociaux sont indispensables. Ils sont plus nombreux encore à admettre que des investissements stratégiques destinés à accélérer le déploiement de services intégrés à l'échelle de l'entreprise pourraient leur apporter la transparence - et, partant, la capacité à mesurer et à influer sur les résultats - qui leur fait souvent défaut.

Certaines entreprises ont d'ores et déjà adopté une telle démarche. La société de services pétroliers Baker Hughes possède une vision transparente des données grâce à une intégration plus poussée, au recours à l'externalisation ainsi qu'aux nouvelles technologies. La transformation, qui a également contribué à une rationalisation des processus financiers, a permis à Baker Hughes de clôturer ses comptes plus rapidement, en cinq jours au lieu de douze. Peter Ragauss, le directeur financier de la compagnie, possède désormais une vision d'ensemble plus précise, ce qui permet d'orienter plus rapidement les ressources financières de l'entreprise vers des investissements plus pertinents.

La vision globale du Daf

Alors que le numérique ne cesse de gagner du terrain dans les entreprises, les directeurs financiers accompagnent la tendance en aidant leur organisation à mieux comprendre ses processus internes. Grâce à une vision globale de l'entreprise, ils sont en mesure de justifier le changement, de hiérarchiser les initiatives et de les mener à bien. Dans un monde où la numérisation des entreprises ne cesse de prendre de l'ampleur, celles-ci auront besoin, entre autres, de nouvelles compétences et de créativité pour affronter un environnement plus changeant et réduire les coûts dans certains domaines tout en intensifiant les investissements dans le numérique. Et elles ne pourront pas non plus faire l'impasse sur les talents nécessaires pour soutenir leur croissance dans ce nouvel espace.

Mot clés : directeur général

Florence Lafforgue, responsable de l'activité Finance et pilotage de la performance d'Accenture