En ce moment En ce moment

Marché obligataire : des taux faibles en 2013

Publié par le | Mis à jour le
Les taux d'intérêts faibles, en faveur du marché obligataire
Les taux d'intérêts faibles, en faveur du marché obligataire

Les taux d'intérêt devraient demeurer bas en 2013, selon l'analyse de plusieurs spécialistes. Un environnement qui pourrait bénéficier au marché obligataire, qui a vu l'an dernier 15 milliards d'euros d'émissions en France.

  • Imprimer

HSBC Global Asset Management et la Société Privée de Gestion de Patrimoine font la même analyse et prévoient tous deux une faiblesse des taux d'intérêts en 2013. En effet, dans le cadre d'une étude sur le marché obligataire dévoilée le 15 janvier, la SPGP constate une explosion de la dette publique à l'échelle mondiale depuis les années 1980. La dette atteint ainsi 500% du PIB en Irlande, ou 400% au Portugal. « Si nos politiques décident de remonter les taux, nous devrions faire face à un krach obligataire inédit », remarque la SPGP.

 Un contexte favorable aux actions et aux obligations

« C'est pour cette raison qu'au Japon, où la dette est très lourde, les taux ne remontent pas depuis quinze ans. Les gouvernements qui se succèdent font en sorte qu'ils restent bas sur une longue durée », ajoute la société de gestion, qui anticipe donc des taux faibles en 2013. Un contexte qui devrait donc profiter à la fois pour les marchés actions et obligataires.

Cette vision fait écho à une analyse de HSBC Global Asset Management. Dans son rapport trimestriel, intitulé « Actualité Marchés », présentant ses perspectives pour 2013, la banque dit prévoir une stabilisation économique et une croissance mondiale inférieure à son potentiel. HSBC Global Asset Management écarte toutefois le scénario d'une récession mondiale, et table sur une faiblesse des taux d'intérêts en 2013 et pendant encore plusieurs années.

Plusieurs émissions obligataires ont été opérées avec succès depuis le début de l'année sur le marché français. Le négociant de matériaux de construction VM Matériaux a lancé une émission de 3,1 millions d'euros cette semaine, tandis que la société de traitement de flux Tessi a émis 20 millions d'euros le 9 janvier.

Antoine Pietri

Sur le même sujet

Comment le crowdlending finance vos projets de croissance externe?
Trésorerie
LOOK&FIN
Comment le crowdlending finance vos projets de croissance externe?

Comment le crowdlending finance vos projets de croissance externe?

Par LOOK&FIN via Marketme

Pour financer votre croissance, vous êtes attentif aux opportunités de croissance externe et devez parfois trouver des fonds rapidement pour [...]

Renforcer son Besoin en Fonds de Roulement avec le crowdlending
Trésorerie
LOOK&FIN
Renforcer son Besoin en Fonds de Roulement avec le crowdlending

Renforcer son Besoin en Fonds de Roulement avec le crowdlending

Par LOOK&FIN via Marketme

Besoin de couvrir les décalages des flux de trésorerie correspondants aux décaissements (dépenses) et aux encaissements (recettes) liés à votre [...]

Le credit management en 2018: de plus en plus stratégique
Trésorerie
Le credit management en 2018: de plus en plus stratégique
©lenzendorfmarcus - stock.adobe.com

Le credit management en 2018: de plus en plus stratégique

Par Ève Mennesson

Fini le credit manager dédié uniquement à la relance client. Englobant des fonctions de risk manager, chargé de relation client et analyste [...]

Le marché de l'EuroPP toujours promis à un bel avenir
Trésorerie
Le marché de l'EuroPP toujours promis à un bel avenir
©Denys Rudyi - stock.adobe.com

Le marché de l'EuroPP toujours promis à un bel avenir

Par Carine Guicheteau

Les montants levés par les entreprises françaises sous la forme d'EuroPP (placement privé européen) ont chuté en 2017 par rapport à 2015. Pourtant, [...]

La rédaction vous recommande