En ce moment En ce moment

Financer son entreprise: les différentes options du crowdlending

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

Le prêt participatif est bien entré dans les mœurs. Différents outils sont disponibles pour financer son entreprise via les plateformes.

  • Imprimer

Le crowdlending est de plus en plus utilisé pour financer son entreprise. C’est une solution simple et rapide pour se financer en empruntant directement auprès des particuliers. Les plateformes proposent différents types de convention entre les emprunteurs et les prêteurs. Une palette d’offre qui s’est étoffée avec la réglementation.

 

Les différentes formes de prêt

 

Au final, toutes les plateformes de crowdlending ont un même objectif : être l’intermédiaire entre les prêteurs et les emprunteurs en proposant d’organiser le prêt. Ainsi, certains acteurs proposent un contrat de prêt. Ce contrat est ainsi conclu entre l’emprunteur et les prêteurs, individuellement. C’est donc une convention qui mentionne une durée de remboursement de la part de l’emprunteur. Elle est aussi encadrée juridiquement précisant le montant maximum qu’un dirigeant peut emprunter (1 million d’euros) et ce qu’un prêteur peut apporter au maximum (1000 euros par projet).

 

D’autres plateformes utilisent les bons de caisse. C’est un contrat à terme assimilé en fait à une reconnaissance de dette, et non à un prêt. Depuis la loi Macron de 2016, il existe les minibons, qui permettent aux entreprises de souscrire à ce produit via une plateforme de financement participatif, et ce, sous certaines conditions de libération du capital et de bilan. Avec ce nouveau produit, les emprunteurs peuvent aller jusqu’à 2,5 millions d’euros et les prêteurs peuvent aller jusqu’à 2000 euros par projet.

 

Enfin, l’obligation est le dernier outil proposé par les plateformes de crowdlending. Une obligation est une dette contractée par une entreprise, ce qui implique là encore le remboursement à un taux fixé à l’avance. L’une des grandes différences avec les autres formes de prêts est que ce dernier n’est pas amortissable, c’est-à-dire que l’entreprise peut ne rembourser que les intérêts et reverser le capital à l’échéance de l’obligation. Ce type de prêt obligataire est surtout disponible sur des plateformes de crowdlending immobilier ou de financement de projets d’énergie renouvelables.

Le crowdlending, financement simple et rapide

 

Mais quelque soit le type de prêt proposé par les plateformes, toutes proposent un accès simplifié au crédit. En effet, l’un des grands apports du crowdlending est de financer des PME sans leur demander de caution, ni de garantie. Cela permet aux PME et aux entrepreneurs d’emprunter sans mettre en gage une partie des actifs personnels ou professionnels. C’est bien l’entreprise elle-même qui est étudiée et les risques qui lui sont inhérents.

 

Par ailleurs, le processus d’emprunt est simple et rapide. La proposition de financement se fait en quelques jours après que la PME ait envoyé ses documents. En général, sur Look&Fin, il faut en moyenne 10 jours entre le dépôt du dossier et la mise en ligne de la campagne sur le site. Les fonds sont débloqués deux semaines après la fin de la campagne, cette dernière pouvant durer quelques secondes.

 

Enfin, le crowdlending est un moyen de diversification de ses financements. Grâce au prêt participatif, les PME emprunteuses réduisent leur dépendance vis-à-vis des banques, tout en continuant à financer la croissance.

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Autres articles proposés