En ce moment En ce moment

Financer sa PME en monnaie virtuelle, bientôt la réalité ?

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

Les cryptomonnaies, même si elles font débat, pourraient se généraliser pour financer sa PME. Et pourquoi pas envisager des campagnes de crowdlending en monnaie virtuelle ?

  • Imprimer

Financer sa PME avec des cryptomonnaies bientôt envisageable? Les monnaies virtuelles font parler d’elles depuis plusieurs années déjà. Mais ces derniers mois ont vu un véritable engouement pour ces dernières à commencer par le bitcoin qui a atteint des sommets en décembre ou encore l’éther qui reste la monnaie principale utilisée dans les ICO. Mais alors pourquoi ne pas imaginer de s’en servir ?

Pour financer votre PME, les monnaies virtuelles sont aujourd’hui limitées

En tant que directeur financier rien ne vous empêche aujourd’hui a priori, de proposer de payer par exemple vos prestataires de services en cryptomonnaies. Cette pratique se fait déjà par exemple en Suisse, qui depuis plusieurs années, considère que le bitcoin est une monnaie comme une autre.

Par ailleurs, rien ne vous empêche non plus aujourd’hui d’utiliser l’ether pour financer un projet sur la toile, via une ICO. Ces levées de fonds en monnaies virtuelles, sont certes compliquées juridiquement, mais rien ne les interdit en France. Et ce malgré les appels à la vigilance des autorités de marchés.

Des banques déjà sur le coup

D’ailleurs, des néo banques ont déjà investi ces nouveaux moyens de paiement, comme par exemple Hush, la néo banque immatriculée au Luxembourg. Cette banque d’un nouveau genre souhaite proposer les services bancaires traditionnels tels que compte courant, carte de paiement etc.. mais la grande nouveauté est que Hush propose des portefeuilles en cryptomonnaies, avec possibilité de les convertir. Et pour se financer, Hush a d’ailleurs lancé la semaine dernière une ICO pour se financer.  Une fois l’ICO terminée, à l’issue des 6 mois de souscription, la néo-banque déposera une demande d’agrément d’établissement de paiement européen auprès des autorités compétentes et pourrait être la première banque « crytpo-compatible ».

Avec l’arrivée de ces nouveaux acteurs bancaires qui sont crypto compatible, il est possible d’imaginer une généralisation de l’utilisation de ces monnaies virtuelles.  Et pourquoi pas le crowdlending libellé en cryptomonnaie ? En effet, à partir du moment où des transactions, via des opérations bancaires, peuvent être réalisées en ether ou en bitcoin, il est désormais envisageable d’organiser des prêts participatifs en crytpomonnaies.

 

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Autres articles proposés