Mon compte Devenir membre Newsletters

Les Fintechs restent un enjeu majeur pour les DAF

Publié le par / Avec la Marketplace

Les sujets abordés sur Twitter par les directeurs financiers donnent des éléments pour apercevoir les problématiques d’avenir que ces professionnels vont devoir affronter.

En s’intéressant aux tweets écrits par les Daf, les sociétés Voluntae et Antidox élaborent deux fois par an un baromètre sur les grands sujets et enjeux auxquels doivent faire face aujourd’hui et à l’avenir les professionnels de la finance. Et cette année, le  « #Fintech » arrive en tête des sujets abordés.

 

Les Fintech entrainent bon nombre de réactions

 

« Le hashtag #Fintech a été utilisé plus de 51 000 fois dans des tweets en langue française » relève ainsi le baromètre dont 2 500 fois par des profils appartenant à la finance d’entreprise. Ce hashtag arrive donc en tête des problématiques plus générales liées aux high techs, ce qui prouve une volonté des professionnels de la finance de se pencher sur ces questions. C’est pourquoi, suite aux fintechs, #AI (Artificial Intelligence), #ML, #MachineLearning arrivent dans le classement de tête des sujets et échanges sur Twitter. Les mots clés plus spécifiques comme ceux liés au financement pour les PME ou encore le crowdlending, n’apparaissent pas dans les premiers hashtags même si les fils d’activité sur ces termes sont très actifs.

 

Ainsi, face à l’arrivée des fintechs, de plus en plus présentes dans le paysage de la finance mondiale, semble donc être la principale interrogation des DAF sur la toile, que ce soit dans leurs échanges directs que dans les échanges d’articles sur twitter. Et c’est vrai que face aux enjeux de l’intelligence artificielle ou encore l’emergence et l’utilisation des datas les DAF semblent s’interroger, non seulement sur les problématiques technologiques mais aussi sur l’avenir de leur métier.

 

Peu d’influenceurs mais des pro fintechs plutôt bien informés

 

D’après le baromètre Voluntae et Antidox, sur Twitter, peu, voire même aucun Français n’est vraiment influenceur sur la toile. Certains profils britanniques et américains en revanche, très bien informés sur les fintechs, sont considérés comme incontournables. Ainsi, quelques exemples américains comme Mike Quindazzi (@MikeQuindazzi), un chef d’entreprise spécialisé sur les enjeux FinTech ou encore Jim Marous (@JimMarous), un financial industry strategist, très influent au sein de la communauté Fintech. Le baromètre relève tout de même que les profils d’Olivier Millet, Président d’Eurazeo PME et celui de Jean-Bernard Mateu, Directeur Banque Mobile Europe et France Orange, engagé sur les problématiques FinTech, sont intéressants à suivre par la sphère financière.

 

Ainsi, les enjeux Fintech émergent très largement dans l’utilisation qu’ont les DAF des réseaux sociaux. « Twitter est un outil pour s’insérer dans une communauté nombreuse de cadres supérieurs, d’ingénieurs, de consultants et chefs d’entreprise passionnés par les enjeux liés à la technologie financière et aux influences du numérique sur leur profession » explique ainsi le baromètre. Et même si les chamboulements annoncés par les diverses évolutions technologiques à venir inquiètent quelques financiers, tous sont conscients que l’avenir se jouera avec ces nouveaux outils.