Mon compte Devenir membre Newsletters

Quand le digital et la règlementation bouleversent l’univers des directeurs financiers

Publié le par

75% des directeurs financiers pensent que le digital et la conformité à la réglementation sont deux défis majeurs pour la fonction financière, tandis que l’impact du développement durable reste modéré (source : Etude menée en Europe en 2013 par BearingPoint auprès de 65 CFO européens sur L’impact du digital et de la conformité auprès des CFO)

La digitalisation de notre environnement conduit à des transformations majeures au sein des entreprises. Elle affecte non seulement les processus et les systèmes d'information, mais aussi l’organisation de la fonction finance. En effet, le digital contribue au développement des fonctions financières et leur apporte de nouveaux défis comme, par exemple, le big data.

La conformité à la réglementation représente quant à elle un défi permanent dans la mesure où le périmètre et la complexité des exigences réglementaires ont fortement cru ces dernières années. Pour répondre à ces nouvelles exigences, et notamment à l’alourdissement des rapports réglementaires transverses à l'entreprise, le CFO joue un véritable rôle de chef d'orchestre. Quant au développement durable,  les CFO s'attendent à des transformations en la matière, mais considèrent que l'impact est encore peu significatif sur leur fonction.

Le digital est un facteur d’efficacité ainsi qu'une réelle opportunité de changement

75% des CFO interrogés estiment que la digitalisation  des entreprises a un impact majeur sur les processus financiers et la structure de l’organisation des entreprises. Selon eux, l'amélioration de l'efficacité organisationnelle reste un défi majeur pour l'avenir proche. La numérisation offre de nouvelles possibilités dans ce contexte (par exemple, les possibilités de travail à distance) et est, par conséquent, le facilitateur clé du changement pour le directeur financier moderne.

Les nouvelles technologies révolutionnent l'accès à l'information et permettent de redessiner les processus. Sensibilisée sur ces problématiques, la Direction Financière doit identifier et porter les opportunités de transformation au sein de sa fonction et au service de ses clients. En effet, les outils numériques les plus modernes sont aujourd’hui considérés comme une opportunité concrète d'améliorer le pilotage des performances, en utilisant le flot de données toujours croissant, tout en maîtrisant les coûts afférents. Plus particulièrement, les CFO s’attendent à des améliorations dans les domaines de l’analyse des données (78%), de la sécurité des données (56%) et de la présentation conviviale des informations (54%). Nombre d’entre eux ont prévu le déploiement d’outils collaboratifs pour faciliter les interactions avec le business et au sein de la fonction finance, dans un contexte de centralisation croissante.

 

Malgré tout, la réglementation demeure un défi

La pression réglementaire présente un autre aspect majeur : la fonction financière, du fait de son activité de reporting et de contrôle, occupe une place de plus en plus centrale dans le domaine de la conformité. Ce thème devient crucial pour le CFO et son équipe.

Un bon nombre de CFO perçoit la réglementation et la conformité comme des défis clés pour la fonction finance. Les Directions Financières sont souvent les architectes des systèmes de reporting réglementaires de l’entreprise, qu'elles doivent faire évoluer rapidement face à des exigences légales complexes et instables. Il faut donc à la fois être prêts en cas d'application rapide de nouvelles réglementations et répondre aux exigences d’efficacité et d'optimisation de la structure de coûts. La flexibilité des équipes serait ainsi le meilleur atout pour répondre rapidement et efficacement à ces nouveaux défis.

Dans le cadre d’une portée de la réglementation toujours plus complexe et en forte croissance, les directeurs financiers peinent à satisfaire toutes les demandes et sont souvent contraints de fixer des priorités dans l'allocation des ressources. Si toutes les exigences réglementaires sont prises au sérieux, elles ne peuvent malheureusement pas recevoir une attention égale.

Dans la pratique, les directeurs financiers se basent sur la criticité, c’est à dire, les avantages/inconvénients de l'adoption tardive ou de la non-conformité à une règlementation. Les exigences réglementaires étant souvent revues à la baisse, voire reportées, les directeurs financiers préfèrent patienter plutôt que de traiter activement la diversité des besoins (à juste titre, comme nous l’a prouvé la mise en place de la norme SEPA). Cette position attentiste est par ailleurs plus fréquente dans les petites entreprises qui, en raison de petites équipes en interne, sont plus souvent touchées par la règlementation que les grandes. Ces petites entreprises doivent couramment compter sur l'aide extérieure d’auditeurs ou de consultants pour interpréter et mettre en œuvre les diverses exigences règlementaires.

Dans le climat actuel, le directeur financier doit être en mesure de transformer rapidement la fonction finance à l'environnement financier en constante évolution. Par conséquent, l'agilité organisationnelle est considérée comme l'une des caractéristiques clés pour faire face aux exigences réglementaires.

Le développement durable est considéré par les CFO comme un facteur de succès émergent

Autre défi pour le CFO, le développement durable est un sujet clé à l'échelle de l'entreprise qui a cependant un impact encore modéré sur les Directions Financières. Les classements en matière de développement durable sont d'une importance croissante, et peuvent influer sur le coût du capital et la valeur de la marque. L’urgence réside dans la sécurisation de l’avenir de l’entreprise dans des temps incertains. Par conséquent, 47% d’entre eux souhaitent que la planification financière soit davantage intégrée dans les processus opérationnels, afin d’améliorer sa pertinence et sa précision.

Puisque la pression, à la fois des salariés et des marchés financiers en faveur d’une vision durable de l’entreprise ne cesse de s’intensifier, attendons-nous à ce que cette question soit plus prégnante pour les CFO à l’avenir, et que ces derniers soient davantage impliqués dans ce domaine.