En ce moment En ce moment

DossierLe point sur la blockchain

Publié par le

4 - [Cas d'usage] Quelques applications de la blockchain dans la finance

L'application la plus connue de la blockchain étant la réalisation de transactions via le réseau Bitcoin, le secteur financier a été l'un des premiers à se pencher sur cette solution innovante. Petit tour d'horizon des pistes d'utilisation explorées.

Sélection non exhaustive d'applications, déjà mise en oeuvre ou en projet, de la blockchain dans le domaine de la finance, extraite de nos articles déjà parus.

Des minibons sur une blockchain

Quatre plateformes de financement participatif (Credit.fr, Enerfip, Lumo et Unilend) travaillent à un projet portant sur la gestion des bons de caisse nouvelle génération via une blockchain. L'objectif: sécuriser la gestion de ces minibons afin de faciliter le développement de cet outil de financement qui permet aux PME de se prêter entre elles.

>> Plus de détails dans l'article des Échos: Le financement participatif s'essaie à la blockchain

Faciliter le financement des PME dans le commerce international

Digital trade chain (DTC) est un projet de plateforme présenté par IBM lors de la conférence Money 20/20 qui s'est déroulée fin juin 2017 à Copenhague. Basée sur le système de la blockchain, elle doit permettre un financement plus rapide et moins coûteux des PME, notamment dans le domaine du commerce international. Pour porter ce projet, la multinationale américaine a créé un consortium avec sept banques: Société Générale, Natixis, HSBC, Deutsche Bank, KBC, Rabobank et Unicredit.

>> Plus de détails dans notre article "IBM utilise la blockchain pour faciliter le commerce international des PME"

Simplifier la transmission de titres financiers

Projet plus global, la Direction générale du Trésor étudie la possibilité de transmettre certains titres financiers via un protocole blockchain. L'organisme a mené en ce sens une consultation publique, afin de définir un cadre juridique.

>> Lire notre article "Vers la transmission de titres financiers via une blockchain?" ainsi que la tribune "Blockchain: l'État prend en main la gestion des titres non cotés"

Gérer des titres d'entreprises non cotées

BNP Paribas Securities Services et la fintech SmartAngels ont conçu un outil de tenue de registre des actionnaires utilisant le protocole blockchain. La plateforme permet aux entreprises non cotées de digitaliser leurs titres financiers et de gérer leur actionnariat à partir d'un registre décentralisé et distribué tout en conservant son niveau de confidentialité.

>> Découvrez cette solution sur le blog de SmartAngels: "Première utilisation de la Blockchain en France dans les titres financiers non cotés"

Mener des levées de fonds en cryptomonnaies

Grande tendance de l'année 2017, les ICO, ou levées de fonds en cryptomonnaies, changent la donne en matière de financement des start-up. Pour l'heure, en raison de la crainte d'une bulle et de l'absence de régulation, ce dispositif est entouré d'une aura sulfureuse. Mais il n'en reste pas moins un cas d'usage de la blockchain à surveiller.

>> Lire notre article "L'ICO, un nouveau levier de financement à surveiller"

La rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Business intelligence

Par Jean-Baptiste Vallet, fondateur de Digital Business School

Les start-up spécialisées en Intelligence Artificielle fleurissent. Demain, leur production transformera profondément l'emploi dans les sociétés [...]