En ce moment En ce moment

DossierLe point sur la blockchain

Publié par le

5 - [Cas d'usage] Quelques applications de la blockchain dans les achats

La sécurisation des flux d'information et la transparence qu'apporte la blockchain trouvent de nombreuses applications dans le domaine de la supply chain et, plus globalement, des achats. Voici un bref aperçu des possibilités.

Sélection non exhaustive d'applications, déjà mise en oeuvre ou en projet, de la blockchain dans le domaine des achats, extraite de nos articles déjà parus.

Améliorer le suivi des fournisseurs

Dans le domaine des achats, le système de validation sécurisée et automatisée qu'offre la blockchain faciliterait le suivi des fournisseurs. Chez Schneider Electric, une blockchain de consortium a ainsi été mise en place sur la partie outboarding des fournisseurs, annonçait en juillet 2017 Joël Aznar, en charge de la gouvernance des données achats chez Schneider Electric. Dans la plupart des entreprises, ces dispositifs sont encore en phase d'incubation. À terme, l'idée est de centraliser et contrôler les informations sur les fournisseurs. "Toute la carte d'identité des fournisseurs pourrait être échangée de manière relativement standard par ce nouveau moyen ", estimait en février 2017 Bertrand Gabriel, directeur associé de Acxias, cabinet de conseil spécialisé dans l'accompagnement de projets e-achats.

Sur le long terme, le déploiement de la blockchain pourrait aboutir à un véritable chamboulement de la chaîne de production. Pierre-Alexis Ciavaldini (CEO de Résance) expliquait lors de la conférence blockchain du 14 janvier 2016 que l'on passerait d'un schéma vertical: client - fournisseurs - production à un mode d'organisation horizontal et coopératif. La conception des produits serait faite de façon collaborative et open source, ou chaque apport est rétribué et garanti grâce à la blockchain (sécurisation, propriété, rétribution et exécution par les smart contracts). Elle pourrait donc se faire à l'échelle mondiale entre plusieurs acteurs, alors que la production serait réalisée à l'échelle locale dans des fab labs, des ateliers de makers ou des usines de production classiques.

>> Plus de détails dans nos articles parus sur le site de Décision Achats:

[Tribune] Quelles utilisations de la blockchain pour la fonction achats?

Blockchain: quelles applications pour les achats?

Blockchain: vers une nouvelle révolution dans les outils e-achats?

Simplifier et sécuriser la supply chain

En matière de commerce international, les documents de transport associés aux flux de marchandises ainsi que les versements de fonds lors de livraisons pourraient, grâce à la blockchain, éviter les processus de vérifications souvent très longs et faire l'objet d'une validation instantanée entre les organismes financiers des différents acteurs réunis autour d'un même système distribué. Cette technologie offrirait non seulement une meilleure traçabilité des flux d'information, mais aussi des biens rares (suivi des diamants vendus sur Amazon grâce à des objets connectés, par exemple). Autres atouts de la blockchain en matière de supply chain: l'instantanéité en cas d'alerte et de nécessité de rapatriement de produits, la lutte contre la contrefaçon (médicaments par exemple)...

Des applications permettant d'exploiter les avantages de la blockchain dans la supply chain existent déjà. Skuchain, par exemple, propose aux acheteurs de tracer l'historique logistique de leurs produits ou matières premières (provenance, circuit de distribution,...) grâce à un code crypté et stocké sur la blockchain. La propriété de ce code peut être identifiée, trackée et transférée grâce à l'API de l'application. Autre exemple: Blockverify propose de lutter contre la contrefaçon qui touche plusieurs secteurs tels que le luxe, la pharmacie, l'électronique ou la joaillerie grâce à la technologie blockchain. Blockverify permet de connaître les produits contrefaits, les produits détournés de leur utilisation première, la marchandise volée et les transactions frauduleuses. L'utilisation d'un tag unique pour chaque produit dont les données sont stockées dans la blockchain permet de vérifier les informations concernant ce produit: provenance, lieu de stockage, authenticité, certificat de propriété et historique. La blockchain pourrait donc être un nouvel outil au service des acheteurs du secteur industriel dans le contrôle de la qualité fournisseur et la traçabilité de leurs approvisionnements.

>> Plus de détails dans nos articles parus sur le site de Décision Achats:

Les bienfaits de la blockchain sur la supply chain

[Tribune] Quelles utilisations de la blockchain pour la fonction achats?

Faciliter la facturation

Concernant l'envoi de factures, la blockchain permettrait d'acheminer de manière sécurisée une facture d'un fournisseur vers son client. Celle-ci pourrait même porter une référence au contrat (la preuve cryptographique du contrat de prestation pouvant être annexée au smart contract), qui lui-même aurait pu être constitué puis signé de manière sécurisée entre le fournisseur et son client. Le fournisseur aurait alors une visibilité totale sur le process de bout en bout: il pourrait observer en direct où en est l'exécution et le paiement de la prestation, à la manière du suivi d'un colis. Cela permettrait aussi de suivre de manière automatique la bonne application des contrats par les opérationnels détenteurs de budget (conformité).

>> Plus de détails dans l'article "Commandes, factures, suivi des contrats : les bienfaits de la blockchain selon Pascal Pelon, DA d'Axa France"

Optimiser la gestion contrats

Determine qui a indiqué récemment qu'il étudiait depuis quelques années déjà le sujet, aux côtés de clients du secteur financier. Les considérations d'architectures et de choix de technologies étaient jusque là au coeur des échanges. Deux applications intéresseraient prioritairement l'éditeur : la sécurisation des transactions acheteurs-fournisseurs, et notamment les commandes envoyées, d'une part, et la sécurisation des contrats d'autre part.

Retrouvez cet article sur : www.decision-achats.fr - "Blockchain : vers une nouvelle révolution dans les outils e-achats ?"

La contractualisation est un autre champ d'application de la blockchain. On parle beaucoup aujourd'hui de la dématérialisation, de signatures électroniques. Ces dernières sont garanties par des tiers de confiance, par des organismes qui certifient que le processus est bien conforme à la véracité des échanges, que les signataires sont authentifiés. "Là encore, il y a la possibilité de s'affranchir de ces intermédiaires de confiance. La transaction peut être certifiée par la communauté, même si toute la difficulté est de définir dans le domaine P2P quelles sont les limites de cette communauté", souligne Bertrand Gabriel, directeur associé de Acxias, cabinet de conseil spécialisé dans l'accompagnement de projets e-achats, qui estime par ailleurs que le potentiel de la blockchain ne fait aucun doute.

Des start-up se sont déjà lancées dans ce domaine. Par exemple, Blocksign permet de signer des documents, contrats ou accords de façon simple, rapide et sécurisé.

>> Plus de détails dans nos articles parus sur le site de Décision Achats:

Blockchain : vers une nouvelle révolution dans les outils e-achats?

directeur associé de Acxias, cabinet de conseil spécialisé dans l'accompagnement de projets e-achats.

Retrouvez cet article sur : www.decision-achats.fr - "Blockchain : vers une nouvelle révolution dans les outils e-achats ?"

Retrouvez cet article sur : www.decision-achats.fr - "Blockchain : vers une nouvelle révolution dans les outils e-achats ?""Blockchain : vers une nouvelle révolution dans les outils e-achats ?"

[Tribune] Quelles utilisations de la blockchain pour la fonction achats?

Assurer la transparence des appels d'offres

L'image d'un grand livre ouvert à tous et infalsifiable a souvent été utilisée pour se représenter la blockchain. Déposer un appel d'offres dans ce "livre" sécurisé pourrait permettre d'assurer des appels d'offres transparents avec une gestion de l'historique optimisée. On pourrait, par exemple, imaginer l'utilisation d'une blockchain privée à laquelle aurait accès, depuis n'importe quel pays, les acheteurs, les fournisseurs et les demandeurs internes d'une entreprise. Chacun pourrait se connecter de façon sécurisée pour consulter les appels d'offres en cours, y répondre ou consulter l'historique des appels d'offres passés afin de benchmarker différents produits et fournisseurs.

>> Plus de détails dans l'article "[Tribune] Quelles utilisations de la blockchain pour la fonction achats?"


l'un des trois cas d'usage concret sur lequel travaille Schneider Electric. "Nous avons mis en place une blockchain de consortium sur la partie outboarding des fournisseurs", précise Joël Aznar, en charge de la gouvernance des données achats chez Schneider Electric. La blockchain vient bousculer les process achats. "Nous serons sans doute plus nombreux en 2018 à la tester sur des points précis, petits morceau par petit morceau mais nous sommes encore loin d'un déploiement massif, une phase d'incubation est nécessaire", estime Joël Aznar.

Retrouvez cet article sur : www.decision-achats.fr - "Blockchain: quelles applications pour les achats?"

l'un des trois cas d'usage concret sur lequel travaille Schneider Electric. "Nous avons mis en place une blockchain de consortium sur la partie outboarding des fournisseurs", précise Joël Aznar, en charge de la gouvernance des données achats chez Schneider Electric. La blockchain vient bousculer les process achats. "Nous serons sans doute plus nombreux en 2018 à la tester sur des points précis, petits morceau par petit morceau mais nous sommes encore loin d'un déploiement massif, une phase d'incubation est nécessaire", estime Joël Aznar.


Retrouvez cet article sur : www.decision-achats.fr - "Blockchain: quelles applications pour les achats?"



La rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Business intelligence

Par Jean-Baptiste Vallet, fondateur de Digital Business School

Les start-up spécialisées en Intelligence Artificielle fleurissent. Demain, leur production transformera profondément l'emploi dans les sociétés [...]