Mon compte Devenir membre Newsletters

La position géographique, facteur clé de valorisation des entreprises selon les analystes

Publié le par

La répartition géographique des activités et le recours à la croissance externe font partie des facteurs majoritairement cités par les analystes financiers dans leur appréciation de la valeur d'une entreprise selon une récente étude E&Y.

La position géographique, facteur clé de valorisation des entreprises selon les analystes

Que regardent les marchés financiers en termes de valorisation des entreprises ? Analysant 304 notes d'analystes financiers sur 101 sociétés du SBF 120 (soit 3 notes par société en moyenne), le cabinet de conseil E&Y a ainsi identifié les principaux critères d'appréciation de la valeur des entreprises.


Géographie et croissance externe

En tête des facteurs clés de valorisation des entreprises : la répartition géographique des activités, citée dans 188 notes (62%). Plus de la moitié des notes mentionnent également le recours à la croissance externe.

Viennent ensuite la stabilité du business, la diversification du portefeuille d'activité et l'innovation.


Performance boursière est activité dans des pays à forte croissance liées

Le cabinet de conseil ne s'arrête pas à cette analyse : s'appuyant sur les données financières fournies par Capital IQ sur le même échantillon de 101 sociétés de l'indice SBF 120 et utilisant le modèle de la régression linéaire multiple, E&Y établit une corrélation entre la performance historique d'un cours boursier et la part des pays à forte croissance dans le chiffre d'affaires. Il en ressort que lorsque la part du chiffre d'affaires réalisé dans les pays à forte croissance augmente de 1 %, la performance boursière de la société est améliorée de 0,20 %. Et si cette présence améliore l'EBITDA, la performance est encore meilleure : si l'EBITDA augmente de 1,0 %, la performance boursière de la société croît de 0,79 %.


Malgré les risques induits par la diversification géographique (politique, change...), le développement à l'international continue à être apprécié par les marchés boursiers, dans la mesure où il apporte un complément de croissance rentable.


Consulter l'étude consacrée à la valorisation boursière des entreprises.