Mon compte Devenir membre Newsletters

Vers la fin du Petro dollar ? La Chine met en place un indice de référence du pétrole brut libellé en yuan et convertible en or

Publié le par

Le principal importateur de pétrole au monde, la Chine, lance un contrat à terme de pétrole brut libellé en yuan chinois et convertible en or. Un bouleversement.

Vers la fin du Petro dollar ? La Chine met en place un indice de référence du pétrole brut libellé en yuan et convertible en or


Le principal importateur de pétrole au monde, la Chine lance un contrat à terme de pétrole brut libellé en yuan chinois et convertible en or, créant potentiellement l'indice de référence du pétrole asiatique le plus important et permettant aux exportateurs de pétrole de contourner les indices libellés en dollars américains en utilisant le yuan.

Les contrats à terme de pétrole brut sont les premiers contrats de marchandises en Chine ouverts aux fonds d'investissement étrangers, aux maisons de commerce et aux compagnies pétrolières. Le contournement du commerce en dollars américains pourrait permettre aux exportateurs de pétrole comme la Russie et l'Iran, par exemple, d'éviter les sanctions américaines en échangeant en yuan, selon Nikkei Asian Review. Pour rendre le contrat libellé en yuan plus attrayant, la Chine prévoit que le yuan sera entièrement convertible en or sur les marchés de Shanghai et Hong Kong.

Quatre tests

Le mois dernier, la Shanghai Futures Exchange et sa filiale Shanghai International Energy Exchange, INE, ont réalisé avec succès quatre tests dans un environnement de production pour les contrats à terme de pétrole brut, et l'échange se poursuit avec les travaux préparatoires pour la liste des contrats à terme, visant à lancer l'exploitation à la fin de cette année.

" Les règles du jeu pétrolier mondial peuvent changer énormément ", a déclaré, à Nikkei Asia Review, Luke Gromen, fondateur de la société de recherche macroéconomique FFTT basée aux États-Unis.

Libellé en yuan, convertible en or

Le contrat à terme libellé en yuan est à l'étude depuis des années, et après plusieurs retards, il semble qu'il soit lancé cette année. Certains commerçants étrangers potentiels s'inquiétaient du fait que le contrat serait libellé en yuan. Mais selon les analystes qui ont parlé à Nikkei Asian Review, soutenir les contrats à terme sur le yuan avec de l'or serait attrayant pour les exportateurs de pétrole, en particulier pour ceux qui préfèrent éviter les dollars américains dans le commerce.

" C'est un mécanisme susceptible de plaire aux producteurs de pétrole qui préfèrent éviter d'utiliser des dollars, tout en n'étant pas prêts à accepter que le paiement en yuans des ventes de pétrole en Chine soit une bonne idée ", a déclaré, à Nikkei Asia Review, Alasdair Macleod, responsable de la recherche à Goldmoney

Impacts possibles sur les taux de change

Le 15 septembre le Venezuela a commencé à vendre du pétrole en le libellant en Yuan chinois.

Si ce mouvement se perdure et se développe, Il s'agit là d'un des plus grands bouleversements de la finance internationale depuis la seconde guerre mondiale. Un nouvel équilibre mondial est sans doute en train de prendre forme sous nos yeux. Les répercussions géopolitiques témoignent d'une multi polarité du monde et de la place nouvelle de la Chine. Est ce un nouvel ordre mondial qui pointe ?

A considérer aussi les possibles impacts sur les taux de change dans un avenir proche.

L'auteur

Yves Peccaud a créée Culturecash.com, méthode qui aide les entreprises à retrouver de la trésorerie pour se développer. Spécialiste de la culture cash et de la création de valeur dans les entreprises, Yves Peccaud s'appuie sur une solide expérience en direction financière dans des secteurs très variés : Carnaud Metalbox, Disney, Imprimerie Nationale. Directeur général, il a dirigé et redressé plusieurs entreprises en difficulté. Diplômé d'HEC, il enseigne à l'Université de Paris Dauphine, à l'Ecole Centrale de Paris et est co-auteur de " Profession directeur financier " chez Dunod.




La Rédaction