Mon compte Devenir membre Newsletters

Si la transformation digitale est parfois incarnée par un Chief data officer, elle se fait souvent sans budget et sans indicateur

Publié le par

Seule la moitié des entreprises dotent leur transformation digitale d'un budget spécifique et le tiers met en place des indicateurs de suivi pour cette fonction jugée essentielle, mais encore mal définie.

Si la transformation digitale est parfois incarnée par un Chief data officer, elle se fait souvent sans budget et sans indicateur

A l'ère de l'ubérisation et digitalisation galopantes, la fonction de Chief Digital Officer (CDO) a émergé comme un sauveur pour les entreprises " conventionnelles ". Le livre blanc BCD2O[1] révèle que le digital est une priorité stratégique pour 87% des entreprises quels que soient le secteur et la taille de l'entreprise. D'ailleurs 78% d'entre elles ont une direction digitale: 22% des entreprises ont nommé un CDO. Ce pourcentage est plus élevé auprès des entreprises de plus d'un milliard d'euros de chi­ffre d'a­ffaires (37%) mais les ETI de 250 millions à 1 milliard d'euros de revenus ne sont pas en reste (33%). Sauf que si les entreprises interviewées dans l'étude s'accordent sur l'importance de la fonction, elles divergent sur les moyens et les méthodes allouées à la transformation digitale.

Un CDO sans budget et sans indicateurs

En effet, seules 49% des entreprises dotent leur transformation digitale d'un budget spécifique. Or, 7 CDO sur 10 estiment que leur rôle et leur mission nécessitent un budget dédié. Pour eux, un CDO sans budget ne fait qu'inaugurer les chrysanthèmes. Pour 59% des interviewés, le budget est centralisé et pour 70% il est rattaché à un membre du Comex. Certains assurent qu'il est préférable de laisser les ressources financières dans les business unit afin de ne pas déposséder les équipes de la gouvernance des projets digitaux. En outre, sur les entreprises avancées dans leur réflexion ou transformation, celles qui ont notamment nommé un CDO, seules 39% ont mis en place des KPIs. " Comment mesurer sa progression digitale et son efficacité si on ne se dote pas des moyens appropriés ? Bien sûr, la définition de ces indicateurs ou leur mise en place n'est qu'un des nombreux moyens de la transformation ", s'interroge Karine Fillion, Directrice Générale de Novedia. Il appartient donc aux CDO d'inventer les indicateurs de mesure de l'impact du digital sur la stratégie de l'entreprise ; indicateurs qui varient en fonction du secteur, de la taille des entreprises.


[1] Une étude organisée par ADOBE, CRITEO, DIGITAL JOBS, NOVEDIA et NOVAMETRIE auprès de plus de 200 dirigeants

Mot clés :

Yousra Senhaji