Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 22 septembre 2017)

Publié le par

Et si la crise venait des fintech? Pendant ce temps, au Canada, le premier fonds d'investissement consacré au bitcoin fait son apparition... Et en France, une sanction prononcée par la Cnil nous donne un avant-goût du RGPD, tandis que la Commission européenne se penche sur la cybersécurité.

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 22 septembre 2017)

Crisis? What crisis? Et si la prochaine crise financière venait de la Silicon Valley?

10 ans après la crise des subprimes de l'été 2007, certains experts estiment qu'une nouvelle crise se profile. Et cette fois-ci, ce ne sont pas les banques de Wall Street qui sont montrées du doigt, mais les start-up au succès fulgurant qui bouleversent le monde de la finance: les fintech. Selon une tribune parue sur le site de Bloomberg, l'irruption des fintech a créé un environnement d'instabilité, où les sociétés sont plus vulnérables et plus difficiles à piloter, en raison d'un manque de visibilité sur les risques liés à leur activité (principalement basée sur des technologies en pleine évolution). Les prémices d'une nouvelle crise? C'est en tout cas l'avis du Pr William Magnuson, de la Texas A&M University School of Law.

>> Lire la tribune (en anglais) sur le site Bloomberg: "The Next Crisis Will Start in Silicon Valley"

Canada: un premier fonds d'investissement consacré au bitcoin

La société de placement britanno-colombienne First Block lance sur le marché le premier fonds de placement qui investit exclusivement dans la cryptomonnaie bitcoin, le FBT. L'enregistrement accordé par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) place le Canada à l'avant-garde de ce marché, selon les responsables de l'entreprise.

>> Lire l'article sur le site Conseiller.ca: "Un premier fonds d'investissement consacré au bitcoin"

Sanctions de la Cnil pour violation de données personnelles: un avant-goût du RGPD?

Les sociétés Ouicar et Hertz ont récemment été sanctionnées par la Cnil en raison de manquements aux obligations de protection des données à caractère personnel. Avec une différence de traitement notable entre les deux affaires: Ouicar a été sanctionnée par le prononcé d'un avertissement public, tandis que Hertz a reçu une sanction pécuniaire d'un montant de 40000 euros. Une différence de traitement liée à l'entrée en vigueur de la loi "pour une République numérique" en octobre 2016, qui a renforcé les sanctions à l'encontre des entreprises qui ne sécurisent pas suffisamment les données personnelles de leurs clients. Des sanctions qui seront encore renforcées à compter de mai 2018, avec l'entrée en vigueur du RGPD...

>> Retrouvez l'analyse de Me Sylvain Staub sur le site du Mondedudroit: "Première sanction pécuniaire prononcée par la CNIL pour violation de données personnelles: un avant-goût de RGPD"

Pourquoi les marques meurent-elles de plus en plus vite?

L'espérance de vie moyenne des entreprises ne cesse de se réduire, selon une étude menée par deux chercheurs de Dartmouth College. Dans cette note de blog, Hervé Monier analyse les raisons de cette hécatombe de marques, et surtout comment l'éviter.

>> Lire l'article sur le blog d'Hervé Monier: "Chronique de disruption : pourquoi les marques meurent de plus en plus vite... et comment l'éviter"

La Commission européenne se penche sur la cybersécurité

Transformation de l'ENISA en agence européenne de cybersécurité, création d'un label européen pour les entreprises, investissements dans l'innovation technologique, lutte renforcée contre la fraude aux moyens de paiement... La Commission européenne a dévoilé les mesures de son "paquet cyber", qu'elle espère voter en 2018 pour une application dans les cinq prochaines années.

>> Lire l'article sur le site de la Tribune: "Cyberattaques: que contient le "paquet cyber" que l'Europe veut voter en 2018?"

La rédaction