Mon compte Devenir membre Newsletters

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 9 juin)

Publié le par

Le bonheur du Daf est-il dans le temps partagé? La blockchain est-elle l'avenir du financement participatif? Jusqu'où ira l'automatisation des processus comptables? Les réponses sont dans la revue de presse de cette semaine!

Revue de presse pour directeur financier (semaine du 9 juin)

Liberté, diversité des missions... Le bonheur du Daf est-il dans le temps partagé?

Un nombre croissant de directeurs financiers décide de travailler à temps partagé, c'est-à-dire pour plusieurs entreprises. Si ce statut permet de jouir d'une plus grande liberté et de réaliser des missions très diversifiées, il implique une rémunération plus aléatoire et un plus grand investissement dans la prospection commerciale. Cependant, les perspectives sont réelles pour les Daf qui envisageraient ce type de reconversion: la demande est forte du côté des TPE-PME, notamment, qui n'ont pas encore une structure financière mais qui ont tout de même besoin de l'appui d'un directeur financier. Cet article paru sur le site d'Option Finance revient sur les avantages et les inconvénients de ce choix de carrière.

>> Lire l'article sur le site d'Option Finance: "Daf à temps partagé, une nouvelle façon de travailler"

Les plates-formes de financement participatif expérimentent la blockchain

Associées à la Caisse des Dépôts qui avait déjà lancé une initiative de place pour explorer cette technologie d'avenir, quatre plates-formes de financement participatif (Credit.fr, Enerfip, Lumo et Unilend) vont travailler à sécuriser la gestion des bons de caisse de nouvelle génération - les "minibons" - sur une blockchain. Dans un premier temps, les plates-formes partenaires inscriront sur une " blockchain " commune les ­transactions de leurs clients. Leur objectif est double : rassurer leurs clients sur leurs transactions grâce à un registre infalsifiable et en temps réel et, dans un second temps, créer grâce à ce registre un marché secondaire d'échange de titres de dette entre PME.

>> Lire l'article sur le site des Échos: "Le financement participatif s'essaie à la blockchain"

Automatisation des processus comptables: jusqu'où peut-on aller?

Les progrès des solutions logicielles orientées données et robotiques présentent un potentiel important pour les services comptables. En effet, les processus manuels laborieux y provoquent un ralentissement et une forte baisse de la productivité. Les avantages des solutions et technologies d'automatisation des processus comptables sont évidents et font l'objet de discussions depuis un certain temps. Néanmoins, peu d'entreprises ont déjà relevé ce défi et mis en place une automatisation des processus complète dans des domaines tels que le Procure-To-Pay et l'Order-To-Cash. Les systèmes de planification des ressources d'entreprise (ERP) se révèlent insuffisants en matière d'automatisation du transfert de données et de la procédure de saisie, qui constituent la base des processus ultérieurs. Cet article paru sur le site de FinYear fait le point sur les possibilités offertes par ces technologies.

>> Lire l'article sur le site de FinYear: "Jusqu'où est-il possible d'automatiser les processus comptables?"