Mon compte Devenir membre Newsletters

Quels défis pour le risk management en 2017? La transformation numérique certes mais pas que

Publié le par

Les 25èmes rencontres du risk management se tiendront à Deauville du 1er au 3 février 2017. Entre plénières, ateliers scientifiques et sessions de formation, le programme dresse un panorama de ce qui fait le quotidien des gestionnaires des risques. Mais n'oublie pas la prospective.

Quels défis pour le risk management en 2017? La transformation numérique certes mais pas que

La transformation numérique bouleverse tout et, pour reprendre les propos de Brigitte Bouquot, présidente de l'AMRAE, association qui organise ces rencontres du risk management, " elle n'est pas un choix pour les entreprises. Dès lors les risk managers doivent en comprendre les enjeux et dresser de nouveaux modèles de risques, modèles juridiques et business models" afin de garantir tout à la fois l'agilité et la sérénité de son entreprise. Mais les risk managers ont aussi à se confronter aux cyberattaques, qui de par l'expansion continue même de la digitalisation et la révolution des usages, ne fait qu'accentuer les conséquences des sinistres liés à la malveillance numérique. "La connectivité rend aussi le risk management central tout modifiant simultanément ce métier". Voici trois enjeux du digital sur lesquels les rencontres de l'AMRAE veulent accompagner les gestionnaires des risques. "Et cette digitalisation, souligne la présidente de l'AMRAE, ne se passe pas dans un monde idéal: aux incertitudes réglementaires et fiscales des États, s'ajoutent des incertitudes politiques". Dont le Brexit pour l'Europe, la difficile application de la COP 21 ou bien encore l'élection de Donald Trump à la présidence américaine. Face à cela, "le risk management peut pallier au défaut de règles ou réponses globales" estime Brigitte Bouquot, elle-même directrice des assurances et gestion des risques de Thalès. Après la digitalisation, l'incertitude, reste la géopolitique : désormais les risques touchent les économies occidentales sur leur propre sol, engendrant des impacts désormais mesurables.

Pour éclairer et accompagner les gestionnaires de risques, qu'ils soient dirigeants, risk managers, directeur financier..., ces 25ème Rencontres proposent donc -non exhaustif- aux participants (2050 inscrits à date):

- une table ronde en deux temps: "Transformations digitales, transformations par les usages dans la chaine de valeur: quels risques?", qui réunira le mercredi 1er février après-midi Franck Baudino, CEO de H4D, François Bourdoncle, président de FB & Cie, Pierre-Frédéric Roulot, CEO de Louvre Hotel et Philippe Vallée, directeur général de Gemalto; puis "Régulation ou " méta " régulation : carcan ou élan d'une renaissance ?" avec Jalil Chikhi, Industry Director de Google France, Bernard Spitz, président de la Fédération Française de l'Assurance, Ludovic Subran, chef économiste d'Euler Hermes et Agnès Touraine, Présidente de l'IFA;

- des ateliers et formations sur des thèmes variés : définition et utilisation de l'appétit aux risques, mutuelles d'assurances: gouvernance et solva 2, les pays d'Asie centrale, protection des données sensibles d'une entreprise et de celles de ses clients, risques produits et campagne de rappels (consulter le programme complet).

Et aussi : le mercredi, un " Retour vers le futur " avec Jean-Marie Messier, Dirigeant de Messier Maris & Associés et ancien président de Vivendi.

Et aussi de la prospective avec la plénière du vendredi matin : véhicules connectés, avenir des technologies, organisation étatique, les intervenants parmi lesquels Rand Hindi, data scientist et fondateur de Snips, ou bien encore Christian Ledoux, directeur véhicule connecté et services de mobilité de Renault Nissan, et Jacques Audibert, conseiller diplomatique du président de la République, échangeront sur l'entreprise virtuelle, en se projetant en 2040.