Mon compte Devenir membre Newsletters

Les conseils d'administration s'impliquent davantage dans la responsabilité sociale de l'entreprise

Publié le par

Une étude publiée par Vigeo montre qu'un nombre croissant d'entreprises cotées mettent en valeur l'implication de leurs conseils d'administration en matière de RSE dans leurs rapports annuels et leurs rapports de développement durable.

Les conseils d'administration s'impliquent davantage dans la responsabilité sociale de l'entreprise

Le leader européen de la notation extra-financière Vigeo vient de publier les résultats d'une étude réalisée auprès de 1 223 entreprises cotées basées en Europe, Asie et Amérique du Nord. Ce document intitulé " La responsabilité sociale devient-elle un sujet de gouvernance à part entière ? " vise à évaluer comment les entreprises associent leurs administrateurs à l'exercice de leur responsabilité sociale. Cette dernière regroupant les notions de respect des droits de l'homme, capital humain, éthique des affaires, protection de l'environnement et engagement sociétal.

Une communication de plus en plus détaillée

L'étude a porté sur plusieurs aspects, parmi lesquels l'inscription de la responsabilité sociale à l'ordre du jour des conseils d'administration, son intégration dans la formation des administrateurs, la certification externe des rapports RSE, ou encore la prise en compte des indicateurs de responsabilité sociale dans la rémunération des dirigeants.

Il en ressort qu'un nombre toujours croissant d'entreprises cotées mettent l'accent, dans leurs rapports annuels et leurs rapports de développement durable, sur l'implication de leurs conseils d'administration dans la définition et le suivi de leurs engagements de responsabilité sociale. Par ailleurs, une fois mise en place, leur communication à ce sujet est de plus en plus détaillée.

Différences selon les pays et les secteurs d'activité

L'étude de Vigeo relève toutefois de nettes différences en fonction des pays, des régions et des secteurs d'activité des entreprises notées. Ainsi " les entreprises européennes sont celles qui restituent les données les plus détaillées sur la supervision de la responsabilité sociale par leurs conseils d'administration ", souligne l'agence de notation. De leur côté, les entreprises nord-américaines sont plus avancées " en matière d'intégration des enjeux RSE aux critères de rémunération des dirigeants ".

Vigeo constate également dans son enquête que les entreprises soumises à de fortes contraintes réglementaires ou exposées à l'action d'associations de la société civile " sont celles qui s'efforcent le plus de démontrer que la responsabilité sociale est activement portée par les administrateurs ".