Mon compte Devenir membre Newsletters

Les PMI poussent les nouveaux marchés, la R&D et la croissance externe

Publié le par

Les dirigeants des petites et moyennes entreprises de l'industrie devraient recourir davantage aux financements non bancaires et se montrent plutôt confiants en ce qui concerne leur propre affaire...

Les PMI poussent les nouveaux marchés, la R&D et la croissance externe

Les PMI devraient continuer d'investir cette année dans les mêmes proportions qu'en 2013 (88 % d'entre elles avaient réalisé au moins un investissement), indique une enquête réalisée par sondage pour le compte de CCI France, l'organisme fédérateur des chambres de commerce et d'industrie. En 2014, les investissements en moyens de production demeureront les plus importants, tandis que ceux liés à la conquête de nouveaux marchés progression significative.

Côté financement, outre les dispositifs classiques (crédit bancaire et autofinancement), les dirigeants ont l'intention de recourir:

- au crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi pour 42 % d'entre eux;

- aux aides régionales (33 %);

- aux aides de la Banque publique d'investissement (30 %);

- et au crédit d'impôt recherche (dispositif le plus utilisé par les PMI en 2013).

Confiance en sa propre entreprise

Interrogés sur les ressorts actuels de l'investissement, les dirigeants citent en priorité comme leviers la " dynamique positive du marché " et de " meilleures conditions d'emprunt ", et comme freins principaux, l'état du marché et l'environnement fiscal (62 % chacun).

Ces chefs d'entreprise ou DAF se montrent par ailleurs plus optimistes en ce qui concerne leur entreprise qu'à propos de l'économie en générale. Ils sont ainsi 67 % à se dire " très ou assez confiants " dans leur entreprise, mais plus que 52 % quand il s'agit de leur secteur, 27 % à l'égard de l'industrie en général, et seulement 13 % à se montrer confiants à propos de l'économie française.