Mon compte Devenir membre Newsletters

La France, 18e pays le plus durable de l'OCDE

Publié le par

Depuis 2008, Degroof Petercam publie un classement semestriel de durabilité des 35 Etats de l'OCDE. La Norvège prend la tête de ce classement tandis que la France passe de la 23e à la 18e place. Les Etats-Unis sont quant à eux toujours en queue de classement.

La France, 18e pays le plus durable de l'OCDE

Il n'y pas qu'en prévision du réchauffement climatique que la durabilité des Etats est primordiale. En matière de business, des pays durables et responsables offrent en effet un cadre rassurant.

C'est pourquoi le classement que publie semestriellement Degroof Petercam depuis 2008 vaut le coup d'oeil : les 35 pays de l'OCDE sont notés puis classés en fonction des cinq grands piliers de la durabilité, à savoir la transparence et les valeurs démocratiques, la population, les soins de santé et la distribution des richesses, l'environnement, l'éducation et l'innovation et l'économie.

A noter qu'il s'agit d'un modèle qui n'intègre que des données quantitatives afin de réduire la subjectivité liée au sujet. "Ces données proviennent de sources réputées et sont sélectionnées par un conseil d'experts externes et internes", précise Ophélie Mortier, responsable de la stratégie investissements responsables chez Degroof Petercam.


Norvège en tête ; États-Unis à la traîne

Le classement de janvier 2008 attribue une note moyenne de 55/100 aux 35 pays de l'OCDE.

C'est la Norvège qui arrive en tête avec un score de 72/100. Une belle note due aux piliers sociaux et économiques. En effet, le pays possède des finances publiques saines et les inégalités sociales y sont pratiquement inexistantes.

Comme chaque semestre depuis sa création, les États-Unis arrivent quant à eux bons derniers, avec une note de 45/100. Ce résultat s'explique essentiellement par les critères environnementaux et sociaux : consommation de charbon, peu d'énergie renouvelable dans le mix énergétique, inégalités nombreuses, etc... Et l'élection de Donald Trump risque d'encore aggraver les choses, si l'on en croit ses déclarations au cours de la campagne présidentielle.

La France 18e

La France se positionne 18e, avec une note de 59/100. Elle gagne donc 5 places puisqu'elle n'arrivait que 23e au dernier classement (note de 55/100) et se situe légèrement au-dessus de la moyenne de l'OCDE (différentiel de 0,8).

C'est surtout au niveau du pilier Transparence & Démocratie que la France sous-performe : 17,02 versus 17,45 pour la moyenne des pays de l'OCDE. Ses points faibles : la perception de la corruption, la place des femmes dans les instances de pouvoir, la liberté de la presse, le taux d'emploi des immigrés et les dépenses militaires.

Au niveau de la population, soins de santé et distribution des richesses, la France est 16e avec un score de 11,58 contre une moyenne à 10,88. Même s'il reste des points sur lesquels s'améliorer comme le ratio de dépendance vieillesse ou encore le taux de chômage à long-terme (plus important que la moyenne OCDE). Côté environnement, la France est 18e avec un score juste au-dessus de la moyenne (10,96 versus 10,89) l'énergie renouvelable pèse trop peu dans le mix énergétique consommé et les émissions de gaz à effet de serre sont plus importantes que la moyenne.

Sur le plan éducatif, la différence de résultats entre écoles tend à se réduire même si le système éducatif reste peu équitable. Du côté de l'innovation les dépenses en R&D en termes financiers et humains sont légèrement au-dessus de la moyenne mais nous sommes loin des pays champions en la matière (Corée du Sud, Japon ou Scandinavie).