Mon compte Devenir membre Newsletters

Fintech : une catégorisation hétéroclite et une réglementation en cours

Publié le par

Difficile de définir les catégories qui composent le secteur de la fintech. La regtech y figure-t--elle par exemple?

Fintech : une catégorisation hétéroclite et une réglementation en cours


Si la définition de fintech - à savoir une start-up qui utilise la technologie dans l'univers financier - fait consensus, les secteurs d'activité qui se cachent derrière ce terme diffèrent d'un acteur à l'autre. Si les e-paiements, la néobanque, le crowdfunding, l'insurtech et les robo-advisors sont reconnus comme appartenant à la grande famille de la fintech, d'autres y intègrent également la regtech ou encore la notation financière et extra-financière. Ce qui complexifie la comparaison des études qui fleurissent sur le secteur. Voici la classification retenue par Bpifrance Le Lab


À savoir : Réglementation

Au 13 janvier 2018, la directive européenne de services de paiement (DSP2) entrera en vigueur en France. Elle vise à réguler les échanges de données bancaires et à encadrer leur sécurité par des normes techniques de réglementation. En effet, les banques vont devoir ouvrir leur système d'information à des tiers qui pourront ainsi offrir, par exemple, une vision consolidée de l'état des comptes. Auparavant, les clients devaient fournir leurs identifiants aux prestataires ; un frein qui, demain, n'existera plus.