Mon compte Devenir membre Newsletters

Deschamps, del Bosque, Conte : adoptez les techniques de management des coachs de l'Euro 2016

Publié le par

Salariés talentueux mais inexpérimentés, seniors, manque d'esprit d'équipe, les sélectionneurs de l'Euro 2016 sont confrontés à bien des situations proches du monde de l'entreprise. Que peut-on en retirer: analyse avec le co-auteur du livre "Football Management", David Marmo.

Deschamps, del Bosque, Conte : adoptez les techniques de management des coachs de l'Euro 2016

Et si vous managiez vos équipes comme une équipe de foot ? Si le monde du football n'est pas tout à fait identique à celui de l'entreprise, des techniques utilisées par les coachs peuvent être appliquées aux employés. C'est le postulat intéressant de David Marmo, directeur associé de la société de conseil RH Oasys Mobilisation, qui a co-écrit avec le journaliste sportif Vincent Duluc l'ouvrage Football Management.

Des employés talentueux mais inexpérimentés : Deschamps

Les Bleus ont réussi à se qualifier jusqu'à présent et viennent de se hisser en quart de finale. Et si ce n'était pas que grâce au jeu de Payet et aux têtes de Griezmann ? La technique de management du coach y est sans doute pour beaucoup. "Avec cette équipe constituée pour beaucoup de jeunes joueurs inexpérimentés - Coman et Martial ont 20 ans, Pogba 23 et Payet n'a jamais évolué dans un très grand club -, Deschamps utilise la méthode du bâton et de la carotte, observe David Marmo. Il n'hésite pas à donner des responsabilités aux plus jeunes afin qu'ils s'aguerrissent mais les recadre ensuite du point de vue technique."

En effet, Didier Deschamps n'a pas hésité à emmener Pogba et Varane il y a deux ans au Brésil alors qu'ils n'avaient que 21 ans : "L'objectif n'était pas de gagner mais de les aguerrir en vue de l'Euro 2016", pense David Marmo. Mais il ne les laisse pas seuls face à ces responsabilités et leur fait bénéficier de ses connaissances techniques d'ancien capitaine qui a mené plusieurs fois son équipe à la victoire. "Face à une équipe talentueuse mais jeune, le rôle du manager est d'être derrière afin de la faire progresser : le talent doit être complété par du travail", conclut David Marmo.

Des cadres seniors : del Bosque

Le cas de l'Espagne est totalement à l'opposé de celui de la France : la Furia Roja compte parmi ses effectifs les meilleurs joueurs du moment. "Le rôle de l'entraîneur n'est donc pas de dire à chaque jouer comment jouer individuellement mais de les amener à jouer ensemble, en gérant les égos", explique David Marmo. Vincente del Bosque passe donc beaucoup de temps à discuter afin de faire en sorte que les joueurs s'entendent. [Pour autant, cet esprit collectif a manqué lors du match contre l'Italie.]"Il a créé des groupes de travail à deux, trois voire quatre pour amener les gens à se parler", ajoute David Marmo.

En entreprise, quand on se retrouve à gérer des gens expérimentés, parfois plus que soi, il faut réussir ce tour de force de les faire se battre l'un avec l'autre et non l'un contre l'autre. "Le rôle du manager n'est pas de leur expliquer quoi faire mais de faire en sorte qu'ils échangent entre eux", pointe David Marmo.

Instituer un esprit d'équipe : la méthode Conte

Si l'équipe italienne est historiquement l'une des favorites - la Squadra Azzura a remporté 4 coupes du monde - elle ne compte pas de réels talents pour cet Euro 2016. (Ce qui ne l'a toutefois pas empêché de faire la démonstration de son talent et de se qualifier contre l'Espagne (2-0)]. "Conte compense le manque de talents par la rigueur. Mais cela ne marche que si tout le monde est convaincu : il a martelé l'idée que seul le collectif leur permettrait d'aller quelque part", rapporte David Marmo. Ainsi, aucun joueur n'est considéré comme plus important qu'un autre : sur les 3 matchs réalisés, les 22 joueurs ont tous joué autant. "Comme personne n'est plus fort, tout le monde fait des efforts, on ne se repose sur personne", indique David Marmo. Un état d'esprit collectif que Antonio Conte a réussi à instaurer en faisant passer aux joueurs un maximum de temps ensemble, que ce soit pendant les entraînements ou en dehors.

Un exemple intéressant pour une application en entreprise : un esprit d'équipe en entreprise permet de favoriser l'entraide et donc de gagner du temps : l'employé ne cherche pas la solution seul dans son coin mais va s'adresser à ses collègues.