Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Comment la direction financière peut protéger les données de l'entreprise

Publié le par

En mai dernier, les attaques Wannacry et Adylkuzz ont paralysé des milliers d'ordinateurs en quelques heures dans près de 150 pays. D'où une prise de conscience : la transformation digitale implique des risques pour les entreprises, que la Daf se doit d'anticiper.

[Tribune] Comment la direction financière peut protéger les données de l'entreprise

Détournement de données sensibles, espionnage industriel, altération des systèmes ... La transformation digitale et le déploiement de données qui l'accompagne font peser sur les entreprises des risques pouvant impacter leur intégrité et leur solidité face aux organismes financiers, aux autorités de régulation, mais également vis-à-vis de leurs investisseurs et de leurs clients.

Le caractère sensible et attractif des données traitées par la fonction finance, ainsi que son expertise dans l'évaluation des risques, lui confèrent un rôle central dans la réduction du niveau d'exposition de l'entreprise. Pour cela, il est nécessaire de bien comprendre la menace.

À lire aussi: "Dossier: le risk management s'étend aux ETM"

Quels sont les objectifs des cyberattaques?

Différents acteurs peuvent être à la source de ce type de fraude, de l'individu isolé au groupe organisé. Voici quelques-uns de leurs objectifs:

  • Récupérer des données sensibles pour les revendre ou les détourner (données bancaires, documents clients...);
  • Capter les informations stratégiques (vol de propriété intellectuelle, etc.);
  • Altérer ou détruire le fonctionnement d'un système, provoquant l'arrêt ou le ralentissement de l'activité;
  • Communiquer des contenus confidentiels ou portant atteinte à l'image de l'entreprise victime.

>> Coût d'une cyberattaque, solutions à mettre en place... La suite en page 2.

Camille Anezo