Mon compte Devenir membre Newsletters

Chute du titre et relation avec les actionnaires: le témoignage d'Anne Renevot, Daf de EOS Imaging

Publié le par

A l'occasion de l'entrée en Bourse d'EOS Imaging, la société a accueilli le fonds d'investissement Inocap, qui a pris une participation importante. Anne Renevot, la Daf, était l'interlocuteur privilégié de cet investisseur échaudé après la chute du titre.

Chute du titre et relation avec les actionnaires: le témoignage d'Anne Renevot, Daf de EOS Imaging

Anne Renevot rejoint la société EOS Imaging en qualité de Daf en mars 2011. " L'une de mes premières missions a consisté à préparer l'introduction en Bourse ", se souvient-elle. L'opération doit avoir lieu un an plus tard, dans le but de financer la croissance de l'activité. Fondée au milieu des années 2000, la société EOS Imaging évolue dans le secteur de l'imagerie médicale. Son activité repose sur la commercialisation de machines permettant de réaliser des modélisations en 3D de l'intégralité du squelette humain en position naturelle avec une faible dose de rayons X. Lors du road show, Inocap, un fonds d'investissement, montre son intérêt pour la société en raison de son positionnement innovant dans la chaîne du traitement des maladies ostéo-articulaires.

Succès de l'IPO mais chute du titre six mois plus tard

En mars 2012, au moment de l'IPO, le prix de l'action est fixé à 6,87 euros. Succès de l'opération. Les fonds récoltés sont employés d'abord pour assurer la poursuite du développement de l'offre produit puis pour financer le développement commercial d'EOS Imaging. " Nous devions composer avec des formes commerciales limitées, concentrées sur la France et sur le continent américain ", souligne la Daf. La société a donc étoffé sa présence marketing aux USA et lancé son offre en Asie. Outre ce développement, avait besoin de sources de financements supplémentaires pour arriver jusqu'au point d'équilibre, prévu en 2016. " Les sociétés comme la nôtre ont une période de mise en place assez longue. Nous savions que nous ne serions pas profitables pendant encore plusieurs années. "

Anne Renevot, Daf de EOS Imaging


Inocap, au moment de l'IPO, prend une participation de plus de 5% du capital. Problème : six mois plus tard, le cours tombe à 3,30 euros. " Il y a eu des moments difficiles dans notre relation avec Inocap, liés à la vie du titre sur les premiers mois qui ont suivi l'introduction en Bourse ", se souvient Anne Renevot. " Il est légitime que lorsqu'un actionnaire nous fait confiance et voit la valeur du titre perdre 50%, il y ait des frustrations. C'est la loi de la Bourse, mais c'est néanmoins toujours délicat à gérer. Nous avions un devoir de rendre des comptes à ce fonds qui avait lui-même ses propres contraintes de reporting. " Une situation d'autant plus délicate que la baisse du titre n'était pas liée à la communication ou aux performances de la société sur la période, mais à l'action de hedge funds qui ont spéculé à la baisse sur le cours. " Nous avons géré la situation en répondant aux interrogations des actionnaires, en leur rendant compte de l'avancée des opérations et de la manière dont nous exécutions le plan stratégique. Notre stratégie a toujours été d'expliquer nos décisions à nos actionnaires pour permettre à chacun de prendre les décisions opportunes, notamment au moment des réunions investisseurs. Heureusement, nous avons toujours eu une excellente relation avec Inocap. " Lequel maintient sa confiance au management. Un pari gagnant, puisque le cours a progressivement remonté la pente, pour dépasser en avril 2014 la barre des 8 euros. Depuis plusieurs mois, le cours est stabilisé autour de 5 euros.

Repères

Raison sociale : EOS Imaging

Activité : Imagerie médicale

Forme juridique : SA

Présidente : Marie Meynadier

Daf : Anne Renevot

Effectif 2014 : 115 employés

CA 2011 : 6,94 millions

CA 2012 : 9,41 millions

CA 2013 : 15,2 millions d'euros

CA 2014 : N/C

Siège : Paris

Création : 2005