Mon compte Devenir membre Newsletters

Chief Transformation Officer : une fonction qui se développe en ETI

Publié le par

Le dirigeant 2015 doit être un pilote de la transformation selon la 3ème édition du Baromètre Eurosearch & Associés/Opinion Way sur les grandes tendances en matière de ressources de management.

Chief Transformation Officer : une fonction qui se développe en ETI

Renforcement et évolution de leurs équipes dirigeante, les ETI - bien plus que les PME - sont engagées dans une dynamique RH pour accompagner les transformations que connaissent leurs business models selon la 3ème édition du Baromètre Eurosearch & Associés/Opinion Way :

- Plus d'1 sur 2 a renforcé ses ressources de direction au cours des 6 derniers mois : 50% ont eu recours à la mobilité interne, près d'1 ETI sur 5 a recruté à l'externe des ressources de direction.

- 62% des ETI ont fait évoluer leurs comités de direction vers des profils différents (plus jeunes, plus féminins, de secteurs d'activité différents, de profils internationaux...).

Pour accompagner les transformations de l'entreprise (notamment numérique), le rajeunissement (46%) semble être la priorité, loin devant la féminisation (29%), la diversité des origines (25%), l'internationalisation des profils (24%)....

Surtout "les 3 vertus les plus recherchées chez les managers" sont la capacité de prise de décision, la capacité à s'adapter et l'anticipation ... loin devant le sens du collectif ou le leadership. Les entreprises recherchent des profils capables d'accompagner leurs transformations. Dans ce contexte, la fonction de Chief Transformation Officer se développe. Reste que le périmètre de celle-ci, ses attributions, son développement (chiffré donc) même sont encore à préciser.