Mon compte Devenir membre Newsletters

Arrivée en France d'une banque d'affaires domestique, cross-border et full service sur le segment mid-market: N+1

Publié le par

N+1, qui a officialisé ce mardi 29 septembre 2015 son arrivée en France, vise des opérations oscillant entre 30 millions et 1 milliard d'euros. Fort de son réseau pan-européen, la banque veut "mettre à disposition des mid caps les services et experts réservés à quelques large caps".

Arrivée en France d'une banque d'affaires domestique, cross-border et full service sur le segment mid-market: N+1

Se positionnant sur le segment des opérations de corporate finance jusqu'à un milliard d'euros, N+1 France affiche une gamme complète de services aux entreprises : fusions et acquisitions, cessions, offres publiques et opérations de haut de bilan - refinancement ou levée de capitaux.

Cotée à la Bourse de Madrid, N+1 est implantée dans 7 pays européens, avec des filiales animées par des dirigeants, tous associés au capital de leur filiale. L'équipe française de quinze collaborateurs, emmenée par Franck Portais, Partner et CEO, avec Olivier Guignon, qui a exercé 13 ans chez Lazard comme directeur juridique des affaires financières et Oriane Durvye, managing partners, installée depuis janvier 2015, a déjà reçu 20 mandats. Dont 15 sont encore actifs, le différentiel se répartissant entre clôture de mandat et abandon. Oriane Durvye, qui a pris la parole pour préciser ses mandats en cours, estime qu'ils reflètent parfaitement la stratégie de N+1 France et de sa maison mère: " sur les 20 mandats signés, 16 sont domestiques et 4 sont cross-border, ce qui suppose une génération et une exécution conjointe entre 2 filiales N+1". Les 20 mandats s'équilibrent entre achats et ventes, en nombre et en valeurs selon la managing partner de la récente structure, et ils se positionnent sur les secteurs d'activité où N+1 revendique une forte expertise: distribution, support service, industrie et TMT (technology, media, and telecommunications).

A noter: une opération déjà clôturée et une autre conclue le matin même de la conférence de presse d'installation, à savoir la cession de DSO Interactive - Seventure Partners, Siparex et CM-CIC Capital Privé - à Montefiore Investment, du coté de N+1 France, et une ambition de s'implanter en Amérique du Nord "avant 2016, très bientôt" pour N+1 selon Santiago EguidaPour en savoir plus

A lire aussi l'article de Capital Finance