Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaQuand le stress menace la direction administrative et financière

Publié le par

Vers une amplification du stress au sein des services financiers? C'est ce que laisse craindre une récente étude du cabinet de recrutement Robert Half. Qui propose quelques pistes pour faire face à cette situation.

Le stress empoisonne les services financiers

3 Daf sur 4 envisagent une amplification du stress de leurs collaborateurs dans leur service au cours des 2 prochaines années, selon une étude(1) menée par le cabinet Robert Half auprès de directeurs administratifs et financiers. En France, ils sont 71% à partager ces craintes.

Parce que la fonction financière est soumise en premier lieu aux exigences de résultats, il n'est pas surprenant qu'on y ressente des niveaux de stress et de pression intenses. Globalement, l'étude Robert Half a mis en lumière 4 raisons qui entraînent irrémédiablement une aggravation du stress:

  • augmentation des attentes de l'entreprise (42%)
  • réduction des délais (40%)
  • manque de collaborateurs (39%)
  • augmentation des charges de travail (35%)

Ces mutations ont un impact encore plus fort dans les directions financières. En effet, leur rôle est d'accompagner les prises de décision stratégiques de l'entreprise tout en gérant les activités financières telles que les prévisions, les budgets, la comptabilité.

(1) Cette étude a été développée par Robert Half. Les données chiffrées proviennent d'un institut de sondage indépendant et sont basées sur plus de 200 interviews auprès de directeurs et responsables de la finance d'entreprise, dans l'Hexagone, en janvier 2017.

La rédaction

Comité social et économique (CSE) : ce qui change par rapport aux IRP

Recrutement : les PME & ETI ne font pas assez rêver les candidats