Mon compte Devenir membre Newsletters

"Travailler plus dur, mieux, plus vite et plus fort": quand un Daf motive ses troupes

Publié le par

Ayant une conception de la fonction financière très spécifique, ce directeur administratif et financier a adopté un type de management qui s'en ressent. Il s'en ouvre à DAF magazine.

'Travailler plus dur, mieux, plus vite et plus fort': quand un Daf motive ses troupes

"Travailler plus dur, mieux, plus vite et plus fort"... le Daf de cette entreprise atypique affiche dans son bureau ce qui lui sert de devise et qui devient peu à peu le leitmotiv de la fonction financière du groupe. Cette exigence à l'égard de ses collaborateurs -et de lui-même-, il la met en musique par divers moyens, notamment au moment du recrutement : il exige une présentation soignée, costume ou tailleur de rigueur, "j'insiste sur ce point, un détail pour beaucoup de mes confrères, en entretien de recrutement" et que les membres de la team finance acceptent " de n'être qu'une fonction support et donc à ce titre n'avoir pas d'ego et quasiment pas d'identité... en dehors de notre propre équipe".

Pour compenser ce que beaucoup pourraient taxer de management dur, Guy-Manuel Thomas se dit très favorable au travail à domicile, une "découverte" récente et très instructive selon lui pour permettre aux salariés de se concentrer lorsqu'il leur alloue une mission stratégique (donc "requérant une vraie confidentialité" ) et "urgente" (" ce qui est quasiment notre quotidien au sein d'une direction financière").

Au sein de cette entreprise phare de la French Touch et qui réalise 46 millions d'euros de chiffre d'affaire, ce positionnement de la direction administrative et financière est parfois vécu comme une manière de se mettre à l'écart du reste de la société : "mais les résultats sont là; nos indicateurs sont compris, le reporting est fluide, les comptes en mode fast close et nous accompagnons la stratégie de l'entreprise". Pour Guy-Manuel Thomas, ce choix de l'efficacité ne se fait pas toujours de gaieté de coeur: "nous sommes humains après tout".

Découvrez la société où exerce ce Daf, punk qui plus est