Mon compte Devenir membre Newsletters

Sauvons le dialogue social !

Publié le par

Lors de sa conférence de presse du 7 septembre, le Président Hollande a insisté sur l'importance du dialogue social afin d'adapter le droit du travail à la réalité des entreprises. Rapport Combrexelle et Institut Montaigne vont en ce sens. Le point sur les propositions.

Sauvons le dialogue social !

" Nous donnerons toute la place nécessaire à la négociation collective et aux accords d'entreprise pour permettre justement qu'il y ait une meilleure adaptation du droit du travail à la réalité des entreprises " : lors de sa conférence de presse du lundi 7 septembre, le Président Hollande a rappelé son attachement au dialogue social. Une voie qui, selon lui, permet d'assouplir le Code du travail tout en protégeant les droits des salariés.

L'idée serait de limiter au minimum la place de la loi au profit d'accords de branches professionnelles, comme le propose le rapport de Jean-Denis Combrexelle.


12 propositions concrètes de l'Institut Montaigne

En attendant, les entreprises peuvent commencer à instaurer des discussions efficaces avec leurs partenaires sociaux en suivant les 12 propositions concrètes de l'Institut Montaigne qui visent à renforcer le dialogue social.

Ce think tank indépendant qui s'est donné pour vocation d'élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l'action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques croit lui aussi à l'efficacité du dialogue social pour accroître la compétitivité des entreprises mais aussi sécuriser l'emploi.

Les 12 propositions de l'Institut Montaigne sont regroupées en 3 catégories principales : recentrer la négociation sociale autour de l'entreprise, simplifier et améliorer le dialogue social dans l'entreprise et recentrer et renforcer les branches. Parmi les propositions, retenons formuler un principe général de primauté de l'accord collectif sur le contrat de travail ou encore renforcer la légitimité des représentants du personnel dans l'entreprise.

A noter, que tout comme Jean-Denis Combrexelle, l'Institut Montaigne recommande d'inscrire dans la Constitution les principes de la négociation collective. Une petite révolution est en marche !