Mon compte Devenir membre Newsletters

Rémunération : le DRH au coude à coude avec le directeur financier

Publié le par

Le DRH français a gagné des galons dans la hiérarchie des fonctions stratégiques de l'entreprise : non seulement sa rémunération fait presque jeu égal avec celle du directeur financier mais en plus il est l'un des mieux lotis d'Europe.

Rémunération : le DRH au coude à coude avec le directeur financier

Le DRH n'est plus le parent pauvre des foncions supports. D'après l'étude " Tous les salaires de la fonction RH ", réalisée par la cabinet de conseil en ressources humaines Towers Watson, la rémunération médiane d'un DRH d'une entité de taille moyenne située en France est de 148 000 euros, ce qui le place devant les directeurs juridiques (132 000 €) et tout proche du directeur financier (152 000 €). Le premier constat n'est a priori pas surprenant puisque " contrairement au directeur juridique, le DRH est très souvent membre du comité de direction ", explique Armelle Prokop, responsable du département rétribution chez Towers Watson. Le second témoigne d'une évolution de l'importance stratégique des DRH dans la vie d'une entreprise puisque les niveaux de rémunération entre le DRH et le directeur financier sont si proches que " la hiérarchie pourrait évoluer " souligne Jean-Vincent Ichard, responsable du département enquêtes de rémunération chez Towers Watson. Cela s'explique aussi par le fait que les DRH atteignent ces postes de plus en plus souvent après avoir occupé des fonctions opérationnelles dans les entreprises, ce qui tire vers le haut le niveau de leur rémunération.

Mieux payé que son homologue anglais ou allemand

Towers Watson a comparé la rémunération des DRH dans six pays d'Europe : France, Italie, Angleterre, Allemagne et Pays-Bas. Si l'on regarde les rémunérations en brut, on constate que les DRH français (148 000 €) arrivent après leurs homologues italiens (166 000 €) mais devancent les DRH anglais (147 000 €), allemands (138 000 €), néerlandais (132 000 €) et espagnols (119 000 €). Or, en retranchant les charges sociales salariales et la part de l'impôt sur le revenu (pour une personne mariée avec deux enfants), on observe que les DRH français deviennent les mieux rémunérés (90 632 €) devant leurs homologues anglais (90 132 €) et allemands (89 667 €). Les DRH italiens n'arrivent plus qu'en quatrième position (82 693 €), encore loin devant les DRH néerlandais (75 743 €) et espagnols (74 702 €).