Mon compte Devenir membre Newsletters

Quand la formation redevient un outil de motivation

Publié le par

Passer d'une dépense contrainte à un investissement choisi pour récompenser et fidéliser les collaborateurs, c'est le pari de la dernière réforme de la formation professionnelle.

Quand la formation redevient un outil de motivation

La réforme de la formation professionnelle, entrée en vigueur le 1er janvier dernier, redonne partiellement le pouvoir aux entreprises de décider elles-mêmes de leur budget et de leurs priorités en la matière. " Dans les faits, si la formation des collaborateurs reste une contrainte légale elle n'est plus rattachée à une obligation de dépense, précise Caroline Maujonnet, consultante en stratégie, RH et management. Dès lors, la tentation est grande de couper dans les budgets formation dans les PME et ETI où ils ne sont pas sanctuarisés comme c'est le cas dans les grands groupes " C'est malheureusement ce qu'on constate déjà lors des premiers sondages réalisés par l'organisme de collecte OPCA, se désole Caroline Maujonnet qui plaide pour profiter du choix que laisse la réforme pour mieux cibler les formations en fonction des besoins de l'entreprise et des collaborateurs et lui redonner son rôle essentiel comme outil de fidélisation et de motivation.


Mesurer le ROI à chaud et à froid

Un changement de prisme qui vaut aussi pour les salariés qui ne devraient plus considérer la formation comme un " droit acquis " mais comme une récompense équivalant à un substitut de rémunération. " Encore faut-il prendre le temps de mener une réflexion en amont sur les objectifs de la formation aussi bien pour l'entreprise que pour le salarié, insiste Caroline Maujonnet. Cette anticipation permettra de mieux mesurer l'efficacité de la formation et son ROI à travers deux paramètres : la satisfaction du collaborateur que l'on évalue via des questionnaires à chaud dès la fin de la formation, et la montée en compétences dudit collaborateur qui se mesure quelques mois après la formation en vérifiant la transposition sur le terrain des nouvelles compétences acquises " Pour ce faire, le manager direct doit jouer le jeu en réalisant une photographie avant/après et en permettant surtout la concrétisation de la montée en compétences du salarié formé pour ne pas générer de frustrations et de dépit.