Mon compte Devenir membre Newsletters

Offrir la sérénité aux parents salariés grâce aux crèches d'entreprise

Publié le par

Permettre à ses collaborateurs de bénéficier d'une place en crèche d'entreprise est un moyen de fidélisation efficace et relativement peu coûteux.

Offrir la sérénité aux parents salariés grâce aux crèches d'entreprise

Un parent serein est un salarié heureux...et fidèle. Cette maxime a beau relever du bon sens, son évidence ne s'est pas encore imposée dans toutes les entreprises. Pourtant, celles qui ont déjà mis en place des crèches d'entreprises peuvent témoigner d'un taux de satisfaction record chez leurs salariés. Selon le dernier baromètre de l'Observatoire de l'Équilibre des Temps et de la Parentalité en Entreprise (OPE) publié en décembre 2014, les crèches d'entreprises arrivent au deuxième rang des mesures les plus plébiscitées par les salariés, juste après la souplesse dans l'organisation et les horaires de travail et avant la mise en place du télétravail. Dans ce trio de tête les salariés ne réclament pas plus d'argent à leur employeur (pour une fois !) mais du temps et de l'aide pour mieux organiser les contraintes vie privée/vie professionnelle. Car 55% des parents salariés estiment qu'il leur est difficile de s'occuper de leurs enfants comme ils le souhaiteraient.

Un coût mensuel de 200 euros

Cette frustration atteint son apogée les premières années de vie de l'enfant quand le mode de garde préféré par 70% des familles française devient un objectif inatteignable à cause du manque de place dans les crèches municipales estimé à 400 000 berceaux. Même si elles sont loin de combler ce déficit abyssal, les initiatives privées de crèches d'entreprises mutualisées par plusieurs employeurs se multiplient : la moitié des entreprises du SBF 120 y ont recours et cette démarche se démocratise de plus en plus aux PME et ETI.
Surtout que le coût pour l'employeur est minoré par les aides de l'État qui prend en charge 80% du coût global. Concrètement, le parent salarié paie le même tarif que dans une crèche municipale, soit en fonction de ses revenus en 150 et 600 euros mensuels, l'entreprise complète par une cotisation, mais elle profite d'avantages fiscaux: la cotisation est déductible de l'impôt sur les sociétés (IS) et 50 % de la cotisation brute est remboursable au titre du crédit d'impôt famille (CIF), soit un coût mensuel estimé à 200 euros.