Mon compte Devenir membre Newsletters

[Témoignage] Ivan Tortet, CFO de Deezer et la gestion d'équipe

Publié le par

En deux ans d'exercice, le Daf a dû accompagner l'expansion internationale de Deezer, société d'abord franco-française qui s'est implantée dans plus de 160 pays. Pour ce faire il a notamment renforcé le contrôle de gestion et défini précisément les profils adéquats.

[Témoignage] Ivan Tortet, CFO de Deezer et la gestion d'équipe

En arrivant fin 2012 chez Deezer, Ivan Tortet trouve une équipe de quatre comptables et trois contrôleurs de gestion, la gestion de la paie étant outsourcée. L'entreprise, en pleine évolution à la suite de sa levée de fonds, délivre à compter de janvier 2013 un service dans 160 pays. "A part pour quelques pays qui imposent la création d'une entité juridique, tel Singapour pour des raisons légales ou le Brésil pour son protectionnisme, nous avons opté pour des bureaux de représentation. Notre expansion se fait en mode start-up " d'où un vrai besoin d'agilité. Deezer, qui a récemment investi les États-Unis, n'a donc pas de responsable comptable local et l'ensemble des flux financiers est géré par le siège, avec l'appui d'un CSP.

La centralisation au niveau de la direction financière groupe conduit Ivan Tortet a créé cinq postes de " contrôleur de gestion à dominante internationale, à même de faire le lien entre le siège et les patrons de pays, avec une compétence dans le traitement des droits d'auteurs et royalties", essentiel au regard du service d'écoute de musique en streaming à la demande qu'offre Deezer. Les profils recherchés sont plutôt juniors et le Daf a recherché un type de personnalité qu'il décrit comme "dynamique, adaptable, capable de prise d'initiative, plutôt une tête bien faite que bien pleine", à même de pleinement collaborer avec celui qui s'entoure "d'abord des financiers et ensuite des business partners". "Ces postes sont assis au milieu des opérationnels, d'une équipe qui n'est pas la leur; pourtant ils ne doivent jamais oublier que leur cordon ombilical c'est la direction financière; j'attends donc d'eux une certaine schizophrénie : Être le garant des bonnes pratiques de la Daf et savoir aussi apporter un vrai support aux directions opérationnelles. Et être capables de dire non à une décision d'un opérationnel". Ces recrutements ont été conduits en deux à trois mois en intégrant le N +1 et le RRH et avec le support de Robert Half.

Yvan Tortet, CFO de Deezer


Le Daf a aussi créé un poste de responsable juridique junior et recruté quelqu'un avec une vraie appétence pour le fiscal, à même d'en saisir les enjeux internationaux.

Voilà pour le volet recrutements, tous en CDI. "Comme beaucoup d'entreprises en hyper croissance, le back office est un peu le parent pauvre de ce point de vue-là. Le modèle pour l'instant centralisé et la petite taille des entités à l'étranger fait qu'il est difficile pour l'instant d'offrir aux collaborateurs de la direction financière des parcours professionnels hors de France". Ivan Tortet, en deux ans d'exercice, a dû remplacer un contrôleur de gestion et une responsable "sans rechercher de clones!". La taille réduite de son équipe, treize personnes, au regard de l'effectif global, 300 salariés (pour un CA 2012 estimé à 70 millions d'euros), n'impacte pas la performance de la direction financière " car elle s'appuie sur un SI flexible" . En filigrane l'impérieuse nécessité pour les candidats de disposer d'expérience IT, à même de servir et de faire évoluer les solutions de business intelligence chères à Ivan Tortet.

Coté gestion de sa propre carrière, travailler son réseau doit sans doute faire partie des bonnes résolutions prises à la nouvelle année par cet ancien de l'Insead (voir son profil LinkedIn) mais le temps manque en pratique. " Beaucoup d'entreprise souffrent d'un manque de capacité à penser différemment et le clonage de candidats les enferme davantage. Et si la France est un pays cloisonné où il est difficile de changer de métier ou de missions, tel n'est pas le cas en finance d'entreprise".

Repères Deezer

Raison sociale (société mère): Odyssey Music Group

Activité: musique à la demande

Création: 2007

Forme juridique : SAS

Siège social : Paris

DG: Simon Baldeyrou

CA 2014: non communiqué

Effectif 2012: 120 salariés

Effectif 2014: 300 salariés