En ce moment En ce moment

La pénurie des cadres conduit à une hausse des salaires

Publié par le | Mis à jour le
La pénurie des cadres conduit à une hausse des salaires
© Julien Eichinger - Fotolia

A l'occasion de la publication de son guide des salaires, Robert Half livre son analyse de l'état du marché de l'emploi. Si les recrutements sont en hausse, les entreprises font face à une pénurie des professionnels les plus qualifiés.

  • Imprimer

Les entreprises auraient-elles un regain d'optimisme ? Certainement à en croire le Guide des salaires 2019 de Robert Half. A travers son étude annuelle, le cabinet de recrutement révèle en effet une hausse des recrutements : les projets de recrutement des entreprises ont augmenté de 18,7 % en 2018 pour atteindre les 2,35 millions d'offres d'emploi. Un petit bémol cependant : les recruteurs font face à une pénurie des profils les plus qualifiés, et notamment des cadres.

Pénurie dans l'ensemble des fonctions

En effet, 65% des managers interrogés rapportent qu'il est plus difficile d'attirer des professionnels qualifiés qu'il y a 5 ans.

Si cela est vrai dans le domaine des systèmes d'information et du digital, avec la transformation numérique des entreprises, l'étude de Robert Half révèle que l'ensemble des fonctions que le cabinet couvre est touché par cette pénurie : finance d'entreprise et comptabilité, juridique, fiscal et ressources humaines, assistanat spécialisé. Sur cette dernière fonction, par exemple, 32 % des directeurs généraux confirment qu'il est plus compliqué de recruter des professionnels de qualité en assistanat de direction et assistanat financier.

Des salaires à la hausse

Conscients de cette pénurie, les cadres ont des exigences salariales à la hausse. Selon l'enquête de Robert Half, deux tiers des entreprises qui souhaitaient assurer le recrutement d'un talent ont dû augmenter le salaire prévu pour au minimum 6 embauches sur 10.

La politique salariale reste en effet un levier majeur : le cabinet de recrutement conseille, sur les profils très tendus et conscients de leur valeur, de s'aligner en terme de salaire et de prendre sa décision rapidement. En effet, Robert Half rapporte que 50 % des candidats disent ne pas recommander les entreprises non réactives.

Variable, mission et télétravail

Si le levier salarial est majeur pour attirer des talents, il ne suffit pas toujours : l'étude de Robert Half révèle que les professionnels accordent une attention particulière à la partie variable, à savoir les plans d'intéressement et de participation et les avantages financiers ou en nature.

L'intérêt de la mission est évidemment également primordiale. Ainsi que les conditions de travail. C'est pourquoi près de 4 entreprises sur 10 ont mis en place le télétravail au cours des 3 dernières années. Il est temps de soigner sa marque employeur !

Le management de transition à la hausse

Autre enseignement du Guide des salaires de Robert Half : le marché du management de transition continue d'être en pleine expansion. En effet, de plus en plus d'entreprises ont recours à ces profils, que ce soit dans le cadre de remplacements ou pour des missions spécifiques. 67 % des Daf considèreraient les professionnels intérimaires comme des éléments clés de leur stratégie RH.

Les managers de transition ont de plus une bonne image auprès de ceux qui y ont recours : 78 % des directeurs financiers interrogés jugent qu'il est rentable de travailler avec eux. Une hausse de l'intérêt pour ces profils qui conduit là encore à une hausse des rémunérations.



La rédaction vous recommande

Sur le même sujet