En ce moment En ce moment

Au bout de combien de temps un recrutement est jugé raté ?

Publié par le | Mis à jour le
Au bout de combien de temps un recrutement est jugé raté ?

Recruter un collaborateur reste un moment délicat. Pour autant attention à ne baisser sa vigilance une fois le candidat en place. Selon Robert Half, le délai moyen pour réaliser qu'un recrutement est raté est extrêmement court.

  • Imprimer

Deux semaines! Cest le délai moyen pour réaliser qu'un recrutement est raté selon une étude publiée* par Robert Half. Le cabinet international de recrutement spécialisé révèle que 35% des dg et managers ont besoin d'environ deux semaines pour réaliser qu'une nouvelle recrue ne répond pas aux attentes du poste.

Les principales raisons évoquées ? Des compétences inadéquates (42%), des candidats non qualifiés (39%) et la découverte de mensonges sur le CV (37%).

En cas de mauvaises décisions de recrutement, Robert Half confie qu'il convient de réagir "au plus vite afin de ne pas laisser les problèmes paralysés un service ou porter atteinte à la productivité de l'entreprise". Ainsi, 43% des DG et managers répondent mettre fin au contrat du salarié et se lancer à nouveau dans un processus de recrutement. 34% prévoit un programme de formation pour le nouveau salarié.

Pour les directeurs généraux et managers, les conséquences d'une embauche ratée sont sérieuses et multiples : pour 50% d'entre eux, c'est le reste de l'équipe qui pâtit d'une augmentation de charge de travail et de davantage de stress (35%). Suivent, pour 31% du panel, la perte de productivité et des coûts de recrutement plus élevés que prévus.

* Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half, en janvier 2017, auprès de 305 directeurs généraux et managers qui recrutent en France.

En complément:

Recrutement : vers des commerciaux toujours plus experts

Trucs et astuces pour accélérer vos recrutements

Commerciaux grands comptes: un recrutement long et complexe

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH

Par Thomas d'Hauteville, iNNERSHiP

Trop peu impliquer ses salariés dans leur parcours professionnel expose les entreprises à un risque de désengagement massif et de fuite des [...]